Notre atout : Conseils et suivis

Nos experts Onatera.com se chargent de sélectionner les meilleurs produits naturels disponibles sur le marché mais aussi de vous conseiller.

Ces articles peuvent vous intéresser...
Une spiruline de qualité : qu'est-ce que c'est ?

Maca et guarana, les partenaires vitalité de tous les jours

Mois sans tabac : nos astuces naturelles


Partagez cet article Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Le ginseng, une "source d'énergie vitale"

Plante incontournable de la pharmacopée chinoise, le ginseng est une ressource précieuse traditionnellement recommandée pour soutenir et renforcer la vitalité de l'organisme. C'est que sa racine influe positivement sur le Qi... Quelles sont ses véritables propriétés, dans quel cas l'utiliser et comment réaliser une cure ? Telles sont les questions que nous abordons ici. 

Racine de la pharmacopée chinoise, le ginseng Qui n’a pas déjà entendu parler de cette racine dont le nom est difficile à prononcer : le ginseng. Tiré du chinois « ren shen » qui signifie « racine en forme d’homme », le ginseng détient un caractère mystérieux, tout comme la médecine chinoise qui le considère comme un véritable tonique du Qi, c’est-à-dire comme un stimulateur du souffle de vie qui nous habite et nous anime tous. Synonyme de vitalité, le ginseng offre bien davantage en vertu de son caractère adaptogène. Répondant aux besoins particuliers de l’organisme, le ginseng l’aide à surmonter les moments difficiles pendant lesquels le corps est assailli par le stress et la fatigue, par une baisse de forme plus générale ou encore par une inflexion des performances physiques. Allié fidèle de l’homme et du bien-être, le ginseng nous est familier, mais savons-nous réellement ce qu’il renferme et ce qu’il nous apporte ? Percez le mystère de cette racine portée aux nues par la médecine chinoise.

 

Un ginseng ou des ginseng ?

Parmi les nombreuses désignations qui englobent le terme « ginseng », toutes ne renvoient pas à la plante ainsi désignée. Si les ginsengs asiatique, coréen, chinois, américain et canadien appartiennent bien à la famille du ginseng, les ginsengs sibérien et indien n’en sont pas. Le ginseng sibérien est une métaphore pour désigner l’éleuthérocoque tandis que le ginseng indien désigne en fait l’ashwagandha selon le même procédé imagé. Au sein de la famille du ginseng, deux variétés sont à distinguer : le Panax ginseng ou ginseng asiatique, encore appelé ginseng coréen ou ginseng chinois et le Panax quinquefollius, ginseng américain ou canadien. Le Panax ginseng est aujourd’hui le plus connu et le plus répandu au sein de l’offre de produits naturels puisqu’il est considéré comme le véritable ginseng.

 

Un des plus grands trésors de la pharmacopée chinoise

Racine véritablement sortie de l’ombre, le ginseng est une des plantes médicinales les plus renommées en Asie. Les Chinois qui l’estiment énormément le considèrent comme un tonique du Qi, le Qi étant l’énergie vitale qui anime le vivant, et lui attribue la faculté d’accroître la force et d’augmenter la vitalité. Le Panax ginseng, stimulant, est considéré comme « chaud », c’est-à-dire apte à nourrir l’énergie Yang. Depuis 2000 ans, la médecine traditionnelle chinoise utilise le ginseng dans le cadre de cette interprétation. Le ginseng américain détient des propriétés similaires au ginseng asiatique même si les médecins traditionnels chinois lui attribuent un caractère froid, lié au Yin. Aujourd’hui reconnu dans le monde entier, le ginseng est une racine précieuse, lumineuse, qui procure une grande vitalité à l’organisme, même durant les périodes où l’organisme est fatigué. Très utilisée par la naturopathie qui la met à l’a portée du plus grand nombre, la racine de ginseng renferme des principes actifs uniques, mais quels sont-ils ?

 

Racine et radicelles, creusets de ginsénosides

Le ginseng est une plante vivace forestière à croissance lente qui apprécie les zones abritées par les grands feuillus où l’humus forestier est riche et bien drainé. Le Panax ginseng se retrouve dans les forêts de Chine, de Corée et des régions extrême-orientales de la Russie. Caractérisé par la richesse active de sa racine et de ses radicelles en ginsénosides, le ginseng asiatique préserve ses plus grands bienfaits au sein de la terre. Plus profondément enfouies, les radicelles sont les parties dont les teneurs actives sont les plus élevées. Si les ginsénosides ne sont pas les seuls principes actifs du végétal, ils sont néanmoins les plus intéressants en matière de bien-être !

 

Entre vertus adaptogène et tonifiante

ginsengConsidéré comme un tonique du Qi par la médecine chinoise traditionnelle, le ginseng est perçu comme une source de vitalité exceptionnelle. Ce caractère d’exception est renforcé par les qualités adaptogènes de la racine. Si le ginseng est si efficace pour soutenir l’organisme, c’est qu’il a la faculté d’adapter ses bienfaits aux besoins de l’organisme. Augmentant la résistance de l’organisme à la fatigue et au stress, il se présente comme un partenaire bien-être de choix qui agit dans le respect et dans la plus grande intelligibilité des mécanismes humains. Au regard de ses qualités adaptogènes et de ses vertus tonifiantes, le ginseng est tout particulièrement recommandé en cures saisonnières (1 à 3 mois), en périodes de surcharge de travail, de fatigue ou d’affaiblissement, ou encore dans le cadre de challenges sportifs. Stimulant les défenses naturelles, les performances physiques et intellectuelles, le ginseng apparaît comme un principe de vie, un vecteur d’énergie et une source revitalisante remarquable.

 

Ginseng blanc ou ginseng rouge, comment choisir ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le ginseng blanc et le ginseng rouge n’appartiennent pas à deux espèces de ginseng différentes. Issus de la même plante, leur couleur dépend du procédé de transformation qui leur est appliqué, et qui va de paire avec la naturalité de la racine. Le ginseng blanc, pur et naturel, est simplement séché, tandis que le ginseng rouge est traité à la vapeur. Faut-il préférer l’un à l’autre en matière de bien-être ? La réponse à cette question n’est pas aussi tranchée. En effet, ces deux ginseng ont sensiblement les mêmes propriétés même si le ginseng rouge est réputé plus tonique que le ginseng blanc et que ce dernier agit davantage sur le long terme. En outre, si la racine de ginseng rouge, chauffée traditionnellement à la vapeur puis séchée au soleil pendant quinze jours offre l’avantage d’une meilleure conservation, les procédés modernes de transformation peuvent en altérer la richesse. Le choix devra donc se porter sur la racine de ginseng la plus susceptible de détenir l’intégralité de ses propriétés actives.

Pour s’assurer de la qualité irréprochable du ginseng, deux principaux critères entrent en jeu : la maturité de la racine, les parties utilisées pour la constitution de l’extrait de ginseng ainsi que le procédé de transformation. Concernant le premier point, la racine développant ses teneurs actives au fil des ans, elle doit avoir entre 5 et 7 ans d’âge minimum pour prétendre donner un extrait vecteur de bienfaits. Ensuite, bien que les radicelles contiennent relativement plus de substances actives que le corps de la racine, un bon équilibre de ces deux composants doit être respecté pour apporter toutes les vertus du ginseng. Enfin, le procédé de transformation du ginseng blanc ou du ginseng rouge doit être respectueux de la racine et de ses qualités actives. Entre ginseng blanc et ginseng rouge, la balance doit avant tout pencher du côté de celui qui réunit les plus grands gages de qualité.

 

Découvrez nos meilleurs produits à base de ginseng

Commentaires

Aucun commentaire à afficher

Poster un commentaire


Notre atout : Conseils et suivis

Nos experts Onatera.com se chargent de sélectionner les meilleurs produits naturels disponibles sur le marché mais aussi de vous conseiller.

Ces articles peuvent vous intéresser...
Une spiruline de qualité : qu'est-ce que c'est ?

Maca et guarana, les partenaires vitalité de tous les jours

Mois sans tabac : nos astuces naturelles