Retour à Digestion

ARTICLE

La face cachée de l'intestin

Alors que le cerveau, système central de toutes nos capacités physiques et intellectuelles, et le cœur, siège imaginaire de nos émotions, sont des organes constamment valorisés pour leur rôle clef dans l’organisme et acclamés pour leur valeur symbolique, l’intestin, organe non moins indispensable mais peu noble, semble être volontairement oublié. Giulia Enders, avec son écriture franche et humoristique résume parfaitement cet état de fait : « Pour ce qui est de l'intestin en revanche, la plupart d'entre nous pensent qu'il n'est bon qu'à se vider. Le reste du temps, il feignante sans doute, pendouille inutilement dans le ventre et lâche peut-être un pet de temps à autre. Compétences particulières ? Aucune, à ce qu'on croit savoir. Il faut le dire : nous le sous-estimons et, pour être franc, il nous fait même honte. L'intestin ça craint. ».

La face cachée de l'intestin

L’intestin, un deuxième cerveau ?

Organe le plus long du corps après la peau, l’intestin est donc un des représentants sensoriels les plus étendus du corps. « Il a, à sa disposition, toute une cohorte de messagers chimiques, de matériaux d’isolation cellulaires et de types de connexion. Un seul autre organe offre une telle diversité : le cerveau ». Souvent méprisé à cause de sa fonction digestive répulsive, l’intestin est un organe extraordinairement intelligent qui renferme 200 millions de neurones, secrète pas moins de 20 neurotransmetteurs, produit 70 à 85 % des cellules immunitaires de l’organisme et héberge des centaines de milliards de bactéries. Véritable écosystème, le système entérique est en interaction constante avec le système nerveux central, les « deux cerveaux » conversant sans cesse, et orientant de concert le fonctionnement organique. Presque aussi complexe et riche que le cerveau, l’intestin entretient également une relation étroite avec les émotions, causes et conséquences de l’équilibre psychique.

 

Ventre et psychologie, une interaction constante

Depuis longtemps attestée, l’influence des émotions sur le bien-être du ventre bénéficie d’une attention toute particulière. Il est ainsi reconnu que les situations de stress excessif peuvent déboucher sur des troubles intestinaux plus ou moins gênants : déséquilibres intestinaux et digestifs, fragilisation du système immunitaire, etc. La nature peut alors nous aider en prévention ou en soutien du bien-être intestinal et psychique grâce à des formulations en mesure de limiter le stress : compléments alimentairesphytothérapiefleurs de Bach ou huiles essentielles. « C’est donc quand nous sommes détendus que notre intestin grêle travaille le mieux ». Toutefois, ce dernier ne fait pas que subir les émotions, il les influence aussi. Le ventre produit, en effet, 95 % de la sérotonine. Une fois libérée dans le sang, cette hormone du bonheur se dirige vers l’hypothalamus, le centre de gestion des émotions. Ainsi, « toute personne qui souffre d’états anxieux ou dépressifs devrait garder à l’esprit qu’un ventre mal en point peut aussi être à l’origine d’humeurs noires ».  Soumis à une alliance mystérieuse entre notre tête et notre ventre, notre bien-être psychique est donc dépendant de notre bien-être entérique. Dès lors, comment le conforter ?
 
 

L’intestin, un des organes phares de l’immunité

« L’intestin grêle et le gros intestin abritent plus d’un millier d’espèces de bactéries différentes. Sans oublier les minorités que sont les virus et les levures ou encore les champignons et différents organismes unicellulaires ». Voici une définition très claire de ce que nous dénommons la flore intestinale, un microcosme de bactéries naturellement présent dans l’intestin. On distingue les bonnes bactéries endogènes, qui favorisent l’équilibre intestinal et préviennent les infections, des mauvaises bactéries exogènes et pathogènes qui proviennent majoritairement de l’alimentation et peuvent occasionner, lorsqu’elles sont trop nombreuses, des troubles digestifs. La flore intestinale participe donc activement au renforcement du système immunitaire. Les micro-organismes les plus vertueux sont les lactobacilles (lactobacillus) et les bifidobactérie (bifidobactérium), les premiers prévenant les infections et les diarrhées, les seconds facilitant le transit et la tolérance au glucose.

En cas de déséquilibres importants de cette usine à gaz qu’est l’intestin, une supplémentation en probiotiques s’impose comme la solution la plus naturelle et la plus susceptible de restaurer efficacement l’harmonie intestinale. Afin de renforcer l’activité des probiotiques, l’association de prébiotiques, comme les fructo-oligosaccharides, est courante. Chaînes d’oligosaccharides ou de polysaccharides composées principalement de molécules de fructose liées, les prébiotiques stimulent la croissance des souches de bifidobactéries, bactéries bénéfiques à l’équilibre intestinal.

 

Les fibres, des concentrés de bien-être pour l’intestin

Si l’équilibre intestinal dépend donc de la qualité de la flore intestinale, il est également intrinsèquement lié à la qualité de nos pratiques alimentaires comme le rappelle, avec à propos, Giulia Enders : « Tandis que nos ancêtres, les chasseurs-cueilleurs, mangeaient chaque année jusqu’à cinq cents variétés de racines, d’herbes et de végétaux, nous nous nourrissons aujourd’hui le plus souvent de dix-sept plantes utiles. Rien d’étonnant, donc, à ce que notre tube digestif ait du mal à “digérer” cette évolution. ».

Moins riche en aliments végétaux que par le passé, notre alimentation souffre d’une carence en fibres, parties comestibles de végétaux qui ne peuvent être absorbées dans l’intestin grêle et parviennent donc intactes dans le gros intestin.  Les fibres, et plus particulièrement les fibres insolubles atténuent les risques de constipation en augmentant le poids des selles et en réduisant la durée du transit intestinal. Les compléments alimentaires destinés au confort intestinal contiennent, ainsi, très souvent, un apport supplémentaire en fibres. A défaut de consommer suffisamment de fibres insolubles, il est donc conseillé de renforcer les apports alimentaires par une supplémentation adaptée. A noter que le stress interne, en perturbant et fragilisant les muqueuses intestinales, empêche souvent de bien digérer les aliments riches en fibres. On se trouve alors dans un cercle infernal : manquant de fibres, on ne peut toutefois en consommer. La supplémentation va donc permettre de rompre, naturellement, cette dynamique négative.

 

Quels alliés pour le transit ?

En cas de transit intestinal trop difficile, le psyllium blond est incontournable ! Également connu sous le nom de plantain des Indes ou d’ispaghul, cette plante utilisée depuis longtemps pour le confort intestinal, est dotée de nombreuses qualités favorables au travail harmonieux de l’intestin. Intervenant comme un stimulant du transit par une action mécanique douce, il régule efficacement, et sans aucun effet secondaire, la fonction intestinale.

L’aloé-vera en jus ou en gel, est aussi un remarquable remède naturel pour les intestins. Vectrice de nombreuses vertus, cette plante grasse des tropiques est réputée pour conforter l’équilibre de la flore intestinale.

 

Comme on le comprend désormais, « l’intestin est un organe hors pair. Il accapare deux tiers de notre système immunitaire, sait tirer de l’énergie aussi bien d’une tranche de pain que d’une saucisse au tofu ou de viande et produit plus de 20 hormones qui lui sont propres ». Partie intégrante de notre moi psychique, il subit les émotions autant qu’il les influence. Cette prise de conscience doit nous inciter à penser davantage à notre ventre et, pour un bien-être physique et psychique optimal, le choyer par une alimentation saine et une supplémentation appropriée.

Découvrez nos produits bons pour votre intestin

Complexe Flore System 8 - probiotiques
Orfito
Orfito
Complexe Flore System 8 - probiotiques
60 gélules végétales
(1893 avis)
16,90 €
Gel Aloe Vera Bio 99,2 %
Orfito
Orfito
Gel Aloe Vera Bio 99,2 %
1 L
(2242 avis)
14,99 €
Psyllium blond Bio 1000 mg
Orfito
Orfito
Psyllium blond Bio 1000 mg
60 gélules végétales | 180 gélules végétales | 300 gélules végétales
(1944 avis)
Dès 7,90 €
Complexe transit doux
Orfito
Orfito
Complexe transit doux
60 comprimés
(198 avis)
9,50 €
Lactobacillus Reuteri 14 milliards
Orfito
Orfito
Lactobacillus Reuteri 14 milliards
30 gélules
(663 avis)
19,90 €
Complexe ballonnements
Orfito
Orfito
Complexe ballonnements
16 sachets
(170 avis)
12,90 €
Jus Aloe Vera Bio 99,5 %
Orfito
Orfito
Jus Aloe Vera Bio 99,5 %
1 L
(1123 avis)
14,99 €
Psyllium blond Bio
Orfito
Orfito
Psyllium blond Bio
300 g
(1779 avis)
13,90 €

Un peu de lecture