ARTICLE

Détox après-fêtes

Vous avez abusé du foie gras, de la bûche et des chocolats ? Éliminez les excès des fêtes et démarrez la nouvelle année en forme et en beauté grâce à 5 règles clés faciles à suivre !

1. Le jeûne court de 16 heures

Par réaction de résistance de l’organisme, un jeûne de longue durée peu freiner la mobilisation des réserves de graisses et générer la formation de toxines, d’autant plus en saison froide, lorsque le corps a besoin d’apports caloriques plus importants pour réchauffer l’organisme. A l’inverse, un jeûne très court a démontré, selon des travaux américains, des résultats optimaux pour la silhouette et la forme. S’abstenir de manger pendant 16 à 20 heures permettrait, en effet, de réduire les apports caloriques de la journée sans provoquer ni carences, ni fonte musculaire.

En pratique :On programme un jeûne de ce type pendant huit à dix jours. Pour éviter la fatigue et la faim, on mange normalement au petit déjeuner ainsi qu’au déjeuner, avec suffisamment d’aliments protéinés. On prévoit ensuite une petite collation (fruits frais ou secs) à 15h, puis l’on ne mange plus avant le lendemain matin. Cela représenterait environ 16h sans manger, dont une grande partie est passée à dormir. On n’oublie pas de bien s’hydrater afin d’évacuer les toxines et couvrir les besoins de l’organisme en liquide.

2. Je conserve juste ce qu’il faut de sucres et de graisses

Les sucres, surtout ceux issus de produits riches en sucres rapides, sucre blanc, et les graisses, plus particulièrement celles issues des produits animaux, ainsi que les huiles raffinées, sont les principaux vecteurs de surcharge pondérale. En minimisant les apports, on allège la charge de travail des organes digestifs et ainsi l’on facilite les fonctions de traitement et d’élimination des déchets, des excès de graisses et des calories.

En pratique :On supprime les viandes grasses, les charcuteries, les fromages gras de vache et surtout les sauces, les mayonnaises. On sélectionne les matières grasses ajoutées en privilégiant les huiles végétales de première pression. On supprime la cuisine au beurre et l’on utilise de la crème végétale, crèmes d’avoine, de riz ou de soja. On supprime les produits très sucrés, on sucre avec de la stévia (rebaudioside A) ou l’on boit sans sucrer. Pour éviter la faim et la fatigue, on conserve des féculents en petite quantité, féculents complets ou demi-complets.

3. Je booste ma consommation de fibres

Ces substances non assimilables par l’organisme jouent un rôle mécanique essentiel dans la digestion et l’élimination. En se gorgeant de liquide dans l’estomac, les fibres de nature soluble apportent d’une part une impression de satiété, et d’autre part, en captant les toxines elles favorisent leur élimination dans les selles. Elles ralentissent également l’absorption des graisses et des glucides et participent à équilibrer le taux de cholestérol. En augmentant le volume des selles, les fibres de nature insoluble boostent le transit, donc l’élimination des déchets et des résidus.

En pratique : Pour bénéficier de bons apports en fibres solubles et insolubles, on conserve une quantité importante de légumes en panachant crus et cuits. Les fruits contiennent également des fibres ainsi que les céréales complètes et demi-complètes.

Le conseil de notre Naturopathe :Le Psyllium blond est un excellent complément alimentaire pour la détox et l’équilibre pondéral. Il est riche en fibres insolubles et donc réduit l’absorption des graisses, facilite le transit, apaise et renforce également les muqueuses digestives. Citons également les fibres du Konjac.

4. Je mise sur des aliments riches en vitamines, minéraux et antioxydants

Certains micronutriments sont indispensables pour chasser les toxines et préserver le tonus. Un apport équilibré et riche en sels minéraux soutient toutes les fonctions essentielles de l’organisme, les grands équilibres. L’équilibre minéral permet de bien assimiler et de bien éliminer. Les vitamines sont toutes aussi essentielles : Vitamines A, B, E, C. Les acides gras essentiels oméga 3 6 9 sont bien connus  aujourd’hui et sont apportés par une alimentation de bonne qualité, sans oublier les antioxydants précieux afin de contrer les méfaits du stress oxydatif.

En pratique : A chaque repas, on s’assure de la qualité du contenu de son assiette en favorisant notamment les aliments sains à fort indice ORAC (cet indice mesure l’action antioxydante d’un aliment) : fruits et légumes les plus colorés (betterave, potiron…), ail, huiles végétales de première pression (lin, noix, olive…), thé vert, poissons et fruits de mer, épices (curcuma…), herbes fraîches (persil…).

5. Je m’assure des apports suffisants en protéines

Pour la régénération du corps, les protéines notamment animales mais aussi végétales (viandes, poissons, œufs, produits laitiers, légumineuses…) sont absolument essentielles. Les protéines apportent les acides aminés, et certains de ces acides aminés ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme. Les protéines apportent également une certaine satiété et permettent d’éviter de trop grignoter entre les repas. En consommer suffisamment est indispensable pour éviter la faim, la fatigue et la fonte musculaire, surtout lorsque l’on pratique le jeûne intermittent, mais en restant dans des proportions raisonnables car une consommation protéique trop élevée favorise la production de toxines et d’acide urique. Une alimentation un peu plus riche en protéines permet de limiter plus facilement les apports caloriques en graisses et sucres, glucides lents et rapides.

En pratique :On consomme une portion de viande, poisson, œufs, produits laitiers ou légumineuses aux deux principaux repas en privilégiant les variétés les plus maigres. On trouve les protéines végétales de légumineuses dans le soja, les pois chiches, les pois cassés, les lentilles, les haricots rouges…

Qu'est-ce que je bois ?

Il est utile de boire de l’eau plate (ou pétillante, mais pauvre en sodium), des tisanes, des thés pauvres en théine ou des bouillons de légumes peu salés. Éviter les jus de fruits, surtout les jus de fruits achetés, même bio.

Un peu de lecture

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Afin de vous offrir la meilleure expérience d'achat, nous utilisons des cookies. Ils nous permettent de vous adresser un contenu de meilleure qualité, plus personnalisé et nous aide à concevoir un site plus pertinent.

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Le refus de certains cookies peut dégrader votre expérience.

Si vous choisissez d'accepter tous les cookies, les données que nous conserverons seront totalement anonymisées. Concrètement cela veut dire que ni Onatera ni ses partenaires ne pourront les utiliser pour vous contacter directement. Pour autant, votre expérience sera personnalisée sur le site.

Si vous souhaiter changer d'avis, vous pourrez le faire à tout moment en vous rendant dans le footer sur la page Politique des cookies.

Paramétrer vos cookies

Sélectionnez les cookies que vous souhaitez accepter.

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site

  • Vous permettre une connexion sécurisée
  • Conserver vos produits dans votre panier
  • Mesurer les parcours utilisateur au sein du site, de manière totalement anonymisée

Pour nous aider à faire un site encore plus simple

  • Identifier les contenus préférés des internautes

Pour vous proposer des contenus encore plus pertinents

  • Vous adresser des contenus et des fonctionnalités en fonction de votre navigation

Pour vous permettre de découvrir tous les produits Onatera avec le meilleur accompagnement possible et des conseils personnalisés

Il s'agit des cookies publicitaires marketing posés par nos partenaires tiers

  • Retenir vos centres d'intérêt

Pour vous montrer des publicités en fonction de votre profil, et éviter de vous exposer plusieurs fois à une même publicité