Du 21 au 27 novembre c'est le Black Friday ! jusqu’à - 50 %

GUIDE D'ACHAT ALOÉ VERA

LES BIENFAITS DE L’ALOÉ-VERA

Qu’est-ce que l’aloé-vera ?

L’aloé-vera est un des noms botaniques de l’aloès ou aloé​, une plante de la famille des Liliacées ou Aloéacées.

Aloé-vera, aloès des Barbades, aloès vulgaire, lys du désert, sont autant de dénominations associées à l’aloès commun, le plus répandu dans les cultures et les usages.

Visuellement, cet aloès commun se présente comme une plante d’environ 70 cm de hauteur​, aux racines peu profondes et aux feuilles charnues​. De forme triangulaire et pointue aux extrémités, ces dernières sont parcourues, sur leur pourtour, de petites épines de couleur jaune pâle. L’aloé-vera ou aloès des Barbades se caractérise, enfin, par une inflorescence extravagante, pouvant atteindre 1 mètre de long et supportant de nombreuses fleurs entourées de bractées jaune rougeâtre.

Originaire du sud et de l’est de l’Afrique, l’aloès pousse généralement dans les zones au climat chaud, et plus précisément dans les régions semi-arides aux terrains sablonneux. Une grande diversité d’aloès se rencontre donc, à l’état naturel, dans tous les pays jouxtant les Tropiques.

Quels sont les actifs contenus dans l’aloès ?

Renfermant une multitude de principes actifs, l’aloès est une plante à la composition extrêmement riche.

Elle contient des anthraquinones - substances laxatives - , dont l’aloïne,​ des chromones, dont les flavonoïdes​, des mono et polysaccharides qui sont des glucides simples ou complexes​, des acides aminés essentiels et secondaires, des minéraux et oligo-éléments - calcium, chlore, cuivre, chrome, fer, lithium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium et zinc - , de nombreuses vitamines - A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C et E - , des enzymes ainsi que des composants organiques et des lipides comme les stérols .

Quelles sont les propriétés de l’aloé-vera ?

Avant toute chose, il convient de préciser que l’aloé-vera produit principalement deux substances très différentes d’aspect et de propriétés : le suc et la pulpe, d’où la présentation distincte de la composition et des spécificités de chacun d’entre eux.

  • Le suc, également appelé latex ou sève​, contenu dans le tronc et dans l’épiderme supérieur et inférieur de la feuille, renferme 80 ingrédients dont 15 à 40 % d’aloïne ou barbaloïne​. Reconnu pour ses propriétés fortement laxatives, ce composant présente néanmoins un risque d’irritation, voire d’intoxication, à forte dose, ce qui proscrit aujourd'hui l’usage du suc en tant que supplément alimentaire.
  • La pulpe​, parfois désignée sous les termes de tissu mucilagineux ou gelée mucilagineuse, constitue l’intérieur des cellules de la zone centrale de la feuille. Prélevée par retrait de l’épiderme, elle constitue la partie intacte charnue de la feuille et renferme le précieux gel ou mucilage visqueux d’aloé-vera. Composés de 75 molécules aux effets synergiques, pulpe et gel sont une source exceptionnelle d’eau (respectivement 98,5% et 99,5%) et de nutriments, bénéfiques au bien-être et à la beauté de la peau. En effet, leurs propriétés remarquables en font un actif de choix pour la formulation de soins dermo-cosmétiques ou de compléments alimentaires.
  • Quelles sont les variétés d’aloès les plus utilisées?

    On compte pas moins de 400 variétés différentes d’aloès dont une demi-douzaine seulement sont utilisées en phytothérapie et en dermo-cosmétique. Hormis l’aloe barbadensis, les plus courantes sont l’aloe saponaria, l’aloe succotrina, l’aloe curaçao, l’aloe capiensis et l’aloe ferox.


    Qu’est-ce que l’aloïne?

    L’aloïne ou barbaloïne est une molécule présente dans l’épiderme des feuilles d’aloès, dont les grandes propriétés laxatives ont longtemps été exploitées en phytothérapie. Avérée toxique à forte dose, l’aloïne n’est plus reconnue comme une substance sûre depuis 2002 par la règlementation européenne ainsi que par la Food and Drug Administration (États-Unis). Si la pulpe et le gel d’aloé-vera détiennent, de façon générale, une faible teneur en aloïne, les concentrations peuvent varier suivant la qualité de l’aloé-vera. Il convient donc de rester prudent quant au choix des solutions buvables​ à base d’aloé-vera.

    A ce titre, Lily of the Desert​, le plus important fabricant d’aloé-vera aux Etats-Unis, garantit un taux d’aloïne inférieur aux normes européennes et américaines (<10 mg/kg) dans leurs produits finis grâce à un procédé de filtration sur support végétal.

    A quoi servent les polyphénols, les phytostérols?

    L’aloé-vera est une source bien connue de polyphénols et de phytostérols (chromones, stérols). Mais quels sont les avantages, pour l’organisme, d’une telle richesse nutritive? Contenus dans de nombreux végétaux, les polyphénols entrent souvent dans la composition de compléments alimentaires ou soins cosmétiques en vertu de leurs qualités antioxydantes. Appartenant à la famille des stérols, les phytostérols sont des acides gras contenus traditionnellement dans les huiles, les margarines, les noix et les graines. Naturels, ils constituent une alternative saine aux mauvais lipides de l’alimentation quotidienne.

    Les origines de l’aloé-vera

    D’où vient l’aloès ?

    Qu’est-ce que l’aloé-Ferox ?

    Où est cultivé l’aloès ?

    L’aloès est originaire du sud et de l’est de l’Afrique,​ d’où la grande diversité d’aloès dans cette région. On peut toutefois retrouver l’aloès, à l’état naturel, dans tous les pays tropicaux : Caraïbes, Asie du Sud-est, Antilles, Bahamas, Mexique, Madagascar ainsi que dans les pays méditerranéens et le sud des États-Unis.

    Variété d’aloès indigène originaire d’Afrique du Sud, l’aloé au Cap, est similaire à l’aloé-vera quant à son aspect et à ses propriétés. Prisé pour la formulation de soins divers et de cosmétiques, il est principalement utilisé en Afrique du Sud, aux États-Unis et dans quelques pays européens. De plus en plus rare, cette variété d’aloès sauvage est inscrite sur la liste des plantes menacées d’extinction aux côtés d’autres espèces non cultivées de ce genre.

    L’aloès est principalement cultivé au Mexique, aux États-Unis et au Vietnam, selon des procédés de culture différents. La culture de l’aloès est pratiquée de façon extensive au Mexique et au Vietnam. L’agriculture est fondée sur une faible productivité du sol, et corrélativement, sur une grande étendue de terres. Intrants chimiques, drainage et arrosage sont proscrits. Aux États-Unis, la culture sous serre prévaut et le recours aux engrais chimiques est marginal en vertu de la résistance naturelle de l’aloès aux agressions potentielles de l’environnement externe.

    Marque emblématique de la culture de l’aloès et de la production de produits à base d’aloé-vera, PurAloé (Ciel d’Azur Labs) a développé ses exploitations au Mexique, selon les normes définies par l’agriculture biologique. Afin de garantir une qualité d’aloé-vera irréprochable, le laboratoire, en plus des prélèvements réguliers réalisés dans les champs pour garantir la conformité des matières premières, mène des contrôles sur la pureté de l’eau, l’absence de métaux lourds, de résidus de pesticides ou d’autres composés chimiques.

    Les critères qualité de l’aloé-vera

    Comment est extrait l’aloé-vera ?

    Une fois coupées manuellement et récoltées, les feuilles de l’aloès passent à une phase de nettoyage intensive.

    D’abord prélavées pour éliminer la boue et les résidus éventuels, elles sont ensuite nettoyées plusieurs fois. C’est alors qu'intervient l’extraction de la pulpe ou du gel. Les méthodes diffèrent selon que cette extraction soit industrielle ou manuelle. Dans le premier cas, une pression mécanique légère est appliquée sur les feuilles, dont les extrémités ont été préalablement tranchées, afin de permettre le recueil de la pulpe.

    Dans le second cas, les feuilles sont coupées dans le sens de la longueur afin de rendre possible le raclage artisanal de la pulpe, alors extraite manuellement.

    Récoltées à la main, les feuilles d’aloé-vera de la marque PurAloé (Ciel d’Azur Labs) sont ainsi soumises à un épluchage manuel​, artisanal et profondément respectueux de la plante. L’aloé-vera est ensuite précieusement recueilli, avec tout autant de soin.

    De façon similaire, les feuilles d’aloès andalous de la marque NaturAloé sont récoltées puis transformées de façon intégralement manuelle afin de proposer la meilleure qualité d’aloé-vera.

    photo-9
    Que valent les extraits d’aloès chauffés ?
    La pulpe extraite de l’aloé-vera ne doit jamais être chauffée ​sous peine de perdre l’essentiel de ses qualités actives et, par conséquent, de ses bienfaits pour l’organisme. Toute surchauffe durant le procédé de formulation doit donc être exclue, d’où le choix d’une conservation de la pulpe dans des cuves réfrigérées et d’une stabilisation à froid du gel​. Attachez donc une importance toute particulière aux détails de conception d’un gel d’aloé-vera.

    En quoi la présence d’un conservateur naturel est-elle nécessaire ?

    Riche en eau, le gel pur d’aloé-vera est très sensible aux bactéries environnantes. Sans aucun traitement particulier (conservateur, alcool), il peut s’oxyder, perdant, par la même occasion, une partie de ses composants essentiels. Si la stabilisation du gel est donc fondamentale à sa conservation, elle doit toutefois être soigneusement étudiée afin de ne pas altérer, ni la naturalité du substrat, ni les trésors actifs qu’il renferme.

    Seul le procédé de stabilisation à froid​, découvert par le pharmacien texan Bill Coats, permet, à ce jour, de résoudre ce dilemme. La méthode consiste à homogénéiser le gel d’aloé-vera à l’aide de substances capables de neutraliser l’action des enzymes responsables de l’oxydation sans pour autant les détruire. Conservateurs naturels, la vitamine C (acide ascorbique), la vitamine E et le sorbitol, sont garants de la conservation de l’intégralité des composants du gel, et donc de sa totale intégrité.

    A noter que, même après stabilisation, le flacon ouvert d’aloé-vera à boire, doit toujours être conservé au froid et consommé dans les deux mois qui suivent.

    Quels labels peut-on trouver pour l’aloé-vera ?

    La qualité des produits à l’aloé-vera est garantie par toute la déclinaison de labels habituellement pertinents​ dans le domaine végétal : Agriculture Biologique Française, EuroFeuille, Ecocert, Cosmébio.

    ​ A relever, également, la "mention “​whole leaf aloe vera" ou “feuille entière d’aloe vera” qui désigne une méthode particulière de formulation de l’aloé-vera. Obtenu de la même façon que le gel classique, l’extrait d’aloé-vera est ensuite associé à l’extrait tamisé du reste de la feuille. Ce mélange intervient après traitement des tissus externes de la feuille à la poudre de charbon de bois, dont la vocation est d’éliminer totalement l’aloïne.
    Comment est transformé l’aloé-vera ?

    Après extraction, purification et filtration de la pulpe obtenue constituent les deux phases fondamentales permettant l’obtention d’un gel liquide pur​.

    Il s’agit notamment de réduire au maximum la teneur de la précieuse substance en aloïne et d'éliminer les résidus de parois cellulaires de la plante.

    Chez PurAloé​, la pulpe est, dans un premier temps, maintenue dans des cuves réfrigérées. Non chauffée et non pasteurisée​, elle conserve ainsi toute la richesse de ses actifs. Puis, les différents stades de filtration se succèdent dans le but d’éliminer l’aloïne et d’obtenir un gel de plus en plus pur et liquide, que ce dernier conduise à la création de jus, pour les cures, ou d’extraits stériles, pour les soins cosmétiques.

    Le jus ainsi obtenu, vivant, est mis en contact avec du charbon végétal actif afin de le débarrasser de toute trace d’éléments parasites, ainsi que d’éliminer l’aloïne, pouvant être irritante chez certaines personnes.

    Lily of the Desert pratique, elle aussi, un procédé de filtration sur support végétal permettant de garantir un taux d’aloïne inférieur aux normes européennes et américaines (<10 mg/kg) dans leurs produits finis.

    En quoi l’aloé-vera “vivant” est-il de meilleure qualité ?

    Sont désignés sous la formule “aloé-vera vivant​”, les produits à base d’aloé-vera uniquement conçus avec la pulpe d’aloé-vera bio,​ et non ceux élaborés avec de la poudre sèche d’aloé-vera, comme c’est souvent le cas. Seule une fabrication à partir de la pulpe d’aloé-vera bio, telle que la pratique PurAloé ou NaturAloé, garantit l’intégrité de l’aloé-vera et la conservation de l’intégralité de ses propriétés et bienfaits. PurAloé a d’ailleurs créé un label spécifique, “aloé-vera vivant”, pour rendre compte de la qualité supérieure de ses produits.

    La qualité active des complexes à l’aloé-vera diffère, en effet, selon la matière première utilisée. Il convient toutefois de faire la différence entre poudre sèche et poudre déshydratée d’aloé-vera. Alors que la première a perdu la quasi-totalité de ses qualités nutritionnelles, la seconde en conserve l’essentiel puisque la déshydratation par lyophilisation (extraction de l’eau d’une substance) rend possible sa réhydratation. La richesse nutritionnelle est donc dégressive suivant l’usage de ces trois matières premières : pulpe fraîche d’aloé-vera, poudre déshydratée d’aloé-vera, et poudre sèche d’aloé-vera.

    Quels sont les critères d’un aloé-vera de qualité ?

    Conditionnés par la qualité de la plante, mais aussi par le choix des procédés de récoltes, d’extraction, de formulation et de stabilisation plus ou moins respectueux de l’aloès et de ses principes actifs, les produits à base d’aloé-vera ne sont pas tous égaux en termes de naturalité ​et de performance​.

    Quatre critères doivent retenir votre attention lorsque vous souhaitez choisir un produit à base d’aloé-vera : les parties de plantes utilisées, la teneur en polysaccharides, la forme d’aloé-vera utilisée, le processus de production.

    - Parce que les nutriments d’une plante ne se concentrent pas dans une seule de ses parties, un produit formulé à base de feuilles entières garantira une plus grande richesse nutritionnelle, et donc, de plus grands bienfaits pour l’organisme.
    - Composants les plus actifs de l’aloé-vera, les polysaccharides jouent un rôle dans le renforcement des défenses naturelles. Une formule riche en polysaccharides, sera donc garante d’efficacité.
    - Disponibles sous une multitude de formes - en gel, en jus​, en poudre, etc. - , les complexes ou soins à base d’aloé-vera, ne sont pas nécessairement élaborés avec de l’aloé-vera à l’intégralité active ou à partir de jus frais de feuilles entières, or seuls ceux qui le sont renferment l’essentiel de la valeur nutritionnelle et des bienfaits de l’aloès.
    - Le processus de production doit également être examiné avec soin. Sont à privilégier les cultures artisanales et biologiques​, les procédés d’extraction doux​, le processus de stabilisation à froid, etc.

    Les meilleures produits à l’aloé-vera

    Sous quelles formes peut-on trouver l’aloé-vera ?

    Décliné sous de multiples formes, en vertus des nombreux usages de la pulpe de la plante, l’aloé-vera peut se présenter sous forme de :

  • Jus, gel, gelée buvable, gélules, poudre, pour une consommation par voie orale ;

  • Gels ou gelées, crèmes, lotions, baumes et produits d’hygiène, pour une application externe locale.
  • Quelle est la différence entre pulpe, gel, gelée et jus d’aloé-vera ?

    La pulpe ou gelée mucilagineuse désigne la substance brute, extraite des feuilles d’aloé-vera, tandis que le jus et le gel renvoient à des formes transformées. Ce sont la purification et la filtration de la pulpe des feuilles qui permettent l’obtention d’un gel liquide pur ou d’un jus sain.

    Quels sont les bienfaits d’un usage externe, interne ?

    En externe, le gel d’aloé-vera détient des qualités principalement hydratantes, apaisantes et rééquilibrantes sur l’épiderme. Recommandé à tous les types de peau sans exception, il est aussi bénéfique aux peaux sèches que grasses. En interne, gel et jus d’aloé-vera concentrent leurs bienfaits sur la sphère hépato-digestive.

    Les gels et jus d’aloé-vera doivent-ils être translucides ?

    Entièrement naturels, élaborés à basse température sans aucun produit chimique, le gel et le jus d’aloé-vera sont recueillis au sein même des feuilles de l’aloès. Du fait de cette particularité, les produits finaux, gel ou jus, ne peuvent être parfaitement homogènes, à moins d’être transformés et standardisés par chauffage, filtrage ou pasteurisation. Les différences de couleur et de texture sont donc des gages de naturalité et de qualité​. Le choix et le dosage des conservateurs naturels ont aussi une influence sur la couleur de l’aloé-vera, une acidification enzymatique légère pouvant intervenir, cette dernière ne remettant toutefois pas en cause la qualité des produits concernés.

    Conseils d’utilisation

    Pour qui ?

    L’aloé-vera peut être consommé, en interne, à partir de 3 ans. Cependant, il est conseillé de réserver le jus et le gel à boire aux adultes​, sauf indication particulière d’un thérapeute, notamment à cause du goût très spécial de l’aloé-vera.

    En usage externe, le gel d’aloé-vera s’utilise indistinctement à tous les âges​, suivant les indications fournies par le fabricant. Par mesure de précaution, il est toutefois recommandé de vérifier la composition globale du produit, et notamment les agents de conservation.


    Avec quelle posologie ?

    En interne :

    - En prévention : Suivre une cure de longue durée avec de petits dosages. Pour un adulte, compter 20 à 30 ml de jus, soit environ 1 à 2 cuillères à soupe par jour, en une prise, généralement le matin.
    - En réponse à des troubles digestifs : Suivre une cure de longue durée avec des dosages conséquents. Débuter la cure avec les doses minimales durant les premiers jours, puis les augmenter progressivement. Pour un adulte, prendre, 3 à 4 fois par jour, 20 à 30 ml de jus ou de gel d’aloé-vera, soit environ 1 à 2 cuillères à soupe, avant les repas.

    En externe :

    - Soins du visage : L’application du gel d’aloé-vera pur sur le visage est peu conseillée, ou en complément de soins hebdomadaires hydratants. Pour une meilleure facilité d’utilisation, se reporter aux préparations dermo-cosmétiques prévues à cet effet. L’application pure sur le corps est idéale.
    - Soins des cheveux : Appliquer par petites quantités et masser doucement du bout des doigts.
    - Préparations cosmétiques maison avec huiles essentielles : Diluer préalablement les huiles essentielles dans une huile végétale puis intégrer le gel d’aloé-vera en fin de préparation, à raison de 10 à 20 %.

    Quel goût a le jus d’aloé-vera ?

    Le jus d’aloé-vera se caractérise par un goût très particulier et peu agréable​. C’est pourquoi sa consommation par les enfants (à partir de 3 ans), peut être difficile.

    Quelle odeur a le gel d’aloé-vera ?

    Le gel d’aloé-vera diffuse une odeur très légère de plante. Son parfum est si fin qu’il en est presque imperceptible.
    Comment conserver les jus et gels d’aloé-vera ? A cause de leur grande instabilité, les jus et gels d’aloé-vera à boire en flacon doivent impérativement être conservés au froid ​et consommés, de préférence, dans les deux mois qui suivent.

    Peut-on donner de l’aloé-vera aux animaux domestiques ?

    Source de bienfaits pour l’Homme, l’aloé-vera est également indiqué pour le soin des animaux domestiques. Généralement, le gel est appliqué, en externe, sur la peau et le pelage des animaux pour favoriser l’hydratation et la cicatrisation. En interne, son utilisation reste plus rare, l’aloé-vera détenant un goût particulier qui rebute les compagnons à quatre pattes. Si une cure est envisageable pour les chevaux, moins sensibles gustativement, elle sera plus difficile à mettre en oeuvre pour les chiens et les chats, auxquels il faudra injecter le jus, directement dans la gueule, à l’aide d’une seringue.

    Comment conserver les jus et gels d’aloé-vera ?

    A cause de leur grande instabilité, les jus et gels d’aloé-vera à boire en flacon doivent impérativement être conservés au froid ​et consommés, de préférence, dans les deux mois qui suivent.

    Précautions d’emploi

    Quelles sont les associations envisageables avec l’aloé-vera ?

    L’aloé-vera peut être associé à des plantes aux vertus également hypoglycémiantes, stimulantes, etc., et d’une façon générale, à toute autre plante ou à tout complément nutritionnel, et ce d’autant plus que le jus d’aloé-vera favorise l’assimilation des nutriments au niveau intestinal.

    Existe-t-il des interactions négatives avec l’aloé-vera ?

    Aucune interaction négative n’est à signaler, à ce jour.

    Y a-t-il des effets indésirables à une cure d’aloé-vera ?

    Le jus et le gel ne provoquent pas d’effets indésirables notables aux doses rapportées dans les études cliniques. Toutefois, nous vous préconisons une vigilance maximale et vous conseillons donc de vous reporter à l’avis d’un médecin en cas de cure interne, et de tester, préalablement à tout usage externe, la réaction de votre peau aux produits à base d’aloé-vera sur une petite zone.

    photo-11