Le dico des actifs

Huile essentielle de Myrrhe

Découvrez tout ce qu'il savoir sur L'huile essentielle de Myrrhe : ses bienfaits, les profils ansi que les conseils d'utilisation.

En détail

L’huile essentielle de Myrrhe est l'huile essentielle à ne pas louper ! Utilisée dès l’Antiquité pour ses vertus cicatrisantes et réparatrices, elle soulage et apaise les bobos, petites plaies et escarres de la peau et la répare. Anti-infectieuse et immunostimulante, elle renforce le système immunitaire et contribue à lutter contre les infections et parasites (notamment intestinaux).

Définition et origine

La myrrhe est un arbre que l’on peut trouver dans toutes les régions du nord-est de l’Afrique. Utilisée depuis l'Antiquité au même titre que l'encens, elle servait à embaumer les morts, en Egypte, et comptait parmi les composants de Kyphi, un parfum utilisé lors des cérémonies religieuses en l'honneur du dieu Rê. En Grèce, où la mythologie explique la création de la myrrhe par un caprice de la déesse Aphrodite, elle était employée pour parfumer les vins.

Ces usages prosaïques furent supplantés par d'autres lorsque les vertus anti-infectieuses et antivirales de la myrrhe furent découvertes. C'est ainsi que l'huile essentielle de Myrrhe est de nos jours recherchée pour ses propriétés cutanées remarquables. Cicatrisante, elle est particulièrement indiquée pour les petits bobos du quotidien.

Nom botanique Commiphora myrrha

Mode d’obtention : distillation à la vapeur d’eau de la résine

Composition active : sesquiterpènes

Pourquoi l'utiliser ?

  • Anti-infectieuse générale, antivirale, antiparasitaire : efficace contre les infections et parasites intestinaux.
  • Anti-inflammatoire, immunostimulante : en cas d'affaiblissement des défenses immunitaires.
  • Cicatrisante, réparatrice : idéale pour les peaux abîmées, peaux à imperfections, petits bobos et plaies.
  • Apaisante, calmante : en cas d'état anxieux et de fatigue.
  • Antalgique : contre les douleurs musculaires et buccales.

Pour qui ?

Adultes

Usage recommandé

Enfants

Usage avec précaution

Femmes enceintes ou allaitantes

Usage contre-indiqué

Comment l’utiliser ?

Voie orale

Usage contre-indiqué

Voie cutanée

Usage recommandé

Bain

Usage contre-indiqué

Cheveux

Usage contre-indiqué

Cosmétique

Usage recommandé

Diffusion

Usage recommandé

Quelques recettes à base d’huile de Myrrhe

SANTÉ : Herpès (bouton de fièvre)

Réalisation pas à pas

Préparez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Myrrhe et 1 goutte d’huile essentielle de Lavande fine.

Utilisation

Appliquez l’huile essentielle de Myrrhe sur vos boutons de fièvre plusieurs fois par jour jusqu’à guérison. Une fois vos boutons disparus, appliquez l’huile essentielle de Lavande fine.

SANTÉ : Gerçures, petites plaies et ulcères cutanés

Réalisation pas à pas

Mélangez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Myrrhe avec 1 goutte d’huile essentielle de Lavande fine ou de Ciste et un peu d’huile végétale.

Utilisation

Appliquez le mélange sur les zones de votre corps à traiter plusieurs fois par jour jusqu’à guérison.

SANTÉ : Gencives sensibles

Réalisation pas à pas

Diluez largement 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de Myrrhe dans une dose de bain de bouche ou encore dans un mélange de dentifrice et d'eau.

Utilisation

Gardez le mélange en bouche quelques minutes puis masser doucement votre gencive avant de rincer.

SANTÉ : Psoriasis

Réalisation pas à pas

Diluez 35 gouttes d’huile essentielle de Myrrhe, 25 gouttes d’huile essentielle de Millepertuis, 20 gouttes d’huile essentielle de Camomille romaine et 50 gouttes d’huile essentielle de Lavande vraie dans 30 ml d’huile végétale de Jojoba.

Utilisation

Appliquez quelques gouttes, 2 à 3 fois par jour, sur les zones concernées de votre corps.

SANTÉ : Infections respiratoires, infections virales

Réalisation pas à pas

Diluez un peu d'huile essentielle de Myrrhe dans une huile végétale pour des massages étendus.

Utilisation

Appliquez quelques gouttes du mélange sur votre poitrine, le haut de votre dos et votre gorge plusieurs fois par jour.

Nos réponses à vos questions

  • HE* de Myrrhe + HE* de Laurier noble
    Contre les infections
    Les propriétés anti-infectieuses de la Myrrhe et du Laurier noble se complètent et permettent de lutter contre les infections
  • HE*de Myrrhe + HE* de Ciste ladanifère
    Contre les bobos
    Les propriétés cicatrisantes et réparatrices de la Myrrhe complètent l’action hémostatique de la Ciste ladanifère
  • Elle combat les infections et lutte contre les parasites intestinaux.
  • Elle est cicatrisante et régénère les bobos, petites plaies et autres affections cutanées.
  • Elle apaise et calme le stress et le fatigue.
  • Votre enfant doit avoir au moins 7 ans !
  • Non l’huile essentielle de Myrrhe doit être diluée !
  • L’huile essentielle de Myrrhe est souvent irritante, respectez les doses maximales recommandées dans les recettes.
  • N’oubliez pas de faire un test dans le pli de votre coude au préalable et d’attendre 24h. En l’absence de réaction, vous pouvez appliquer le mélange.

Précautions d’emploi

Cette huile essentielle est souvent irritante, pensez à bien la diluer. Elle est déconseillée en cas d'antécédents d'allergies aux huiles essentielles, de convulsions, de troubles endocriniens. Son utilisation interne est déconseillée sauf en cas d'accord et de suivi avec un médecin spécialiste.

  • Avant toute consommation, associez impérativement l'huile essentielle à un support neutre.
  • Avant toute application cutanée, et afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test dans le pli de votre coude. Si aucune réaction anormale n’est apparue dans les 24 heures après le test, vous pouvez appliquer l’huile essentielle préalablement diluée sur une zone plus étendue de votre corps. Dans le cas contraire, évitez toute application cutanée. Attention, lors de toute application cutanée, veillez à ne pas toucher vos muqueuses, sauf avis médical contraire, et à toujours diluer l’huile essentielle que vous utilisez dans une huile végétale adaptée avant application.
  • Ne chauffez jamais l’huile essentielle que vous utilisez, sous peine de voir sa structure moléculaire s'altérer.
  • L’usage de l’aromathérapie est déconseillé, sauf sur recommandation médicale, aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes, aux personnes asthmatiques et épileptiques, aux personnes présentant des maladies dégénératives ou des antécédents de cancers hormono-dépendants. Concernant les femmes allaitantes, la plus grande précaution leur est recommandée.
  • En cas de projection d’une huile essentielle dans vos yeux, d’application en quantité trop importante sur votre peau ou vos muqueuses, ne rincez pas avec de l’eau mais avec une grande quantité d’huile végétale, afin de diluer l’huile essentielle appliquée. En cas de doute ou de gêne importante, contactez un médecin.
  • En cas d’ingestion d’une trop grande quantité d’huile essentielle ou d’une huile essentielle inadaptée, avalez plusieurs cuillerées d’huile végétale de cuisine (Olive, Tournesol…) et contactez le centre antipoison le plus proche. Ne vous faites pas vomir, sous peine d’irriter à nouveau votre tube digestif. Dans le cas d’une ingestion inadaptée d’hydrolat, buvez de l’eau.
  • Enfin, quel que soit le mode d’administration, n'utilisez pas les huiles essentielles en continu, même à faible dose. Prévoyez des fenêtres thérapeutiques (c'est-à-dire un temps d’arrêt entre deux périodes d’utilisation) d’au moins 5 jours toutes les 3 semaines.
Nos huiles essentielles de Myrrhe
Huile essentielle Myrrhe Bio
Terraïa
Terraïa
Huile essentielle Myrrhe Bio
5 ml
(93 avis)
9,90 €