Retour à Info santé

ARTICLE

Comment éviter les méfaits de la pollution sur l'organisme ?

Les pics de pollution font la Une et inquiètent, mais les experts sont formels : la pollution chronique est encore plus nocive. Voici comment vous en protéger.

Créer un courant d'air

Ouvrez grand vos fenêtres aussi souvent que possible.
En ville privilégiez les heures ou l'air est le moins pollué par le ballet des voitures tôt le matin entre 6 et 8 h ou le soir après 20 h, lorsque les axes routiers sont moins encombrés et que le niveau d'ozone est au plus bas. En cas de pic de pollution, évitez exceptionnellement d'aérer car l'air reste charge.

Nettoyer les grilles de ventilation


Vérifiez que les bouches d'entrées d'air ne soient pas cachées derrière un meuble ou le papier peint. Un geste simple pour s’assurer de leur fonctionnement : posez une feuille dessus. Si elle reste collée, c'est bon !

En voiture, mettre la clim' en circuit fermé

C’est au cœur du trafic que l'on est le plus expose. La raison : le système de ventilation ou de climatisation se trouve à l'avant de la voiture directement au contact de l'air extérieur, qui est pollué. Si on reste coincé dans les embouteillages sur les routes des vacances, mieux vaut donc faire fonctionner la clim' en circuit fermé.

 

Comment se protéger de la pollution de l’air?

On peut évidemment éviter le plus possible de se retrouver dans des environnements pollués. Mais, on est tous inévitablement soumis, à des degrés divers, à la pollution atmosphérique. Il existe deux grandes mesures pour minimiser les impacts sur la santé, le renforcement du système immunitaire et la consommation quotidienne d’antioxydants alimentaires.

Renforcer son système immunitaire

Avoir un système immunitaire vigoureux pourrait diminuer la vulnérabilité et les risques associés à la pollution, d’après la diététiste-nutritionniste Caroline Trudeau, de l’Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) de l’Université Laval de Québec.

« En général, un mode de vie sain (activité physique, gestion du stress, qualité des relations humaines, sommeil suffisant, etc.) et une saine alimentation contribuent à renforcer le système immunitaire », indique-t-elle. Selon elle, on doit s’assurer de consommer suffisamment de calories et de protéines. Il est tout aussi important de ne pas faire d’excès, en particulier de matières grasses, de sucre et d’alcool. « Privilégier une alimentation aussi variée que possible, incluant beaucoup de fruits et légumes, est l’une des meilleures façons d’avoir un apport adéquat de nutriments, en particulier les vitamines et les minéraux », poursuit-elle.

Consommer plus d’antioxydants

On retrouve surtout les antioxydants dans les fruits et légumes, particulièrement les petits fruits : myrtilles, mûres, canneberges, framboises, fraises, grenades et baies de goji. Du côté des légumes, l'artichaut, l'asperge, le brocoli, le chou rouge, le poivron jaune, rouge, en contiennent beaucoup. Et il ne faut pas oublier les légumineuses, particulièrement les haricots blancs et rouges, les azukis, etc...

 

Quels compléments alimentaires choisir ?

On peut choisir des « super fruits » riches en antioxydants, comme la grenade, la papayel’acérola et la baie de goji.
Il existe des compléments alimentaires proposant ces fruits en extraits titrés sous diverses formes : élixir de grenade obtenu par fermentation enzymatique, jus concentré bio, extraits titrés en gélules, papaye fermentée,  et pour le goji, en dehors des petites baies séchées à consommer nature, du jus concentré.
Insistons sur la baie d’acérola riche en vitamine C et flavonoïdes…. La vitamine C est la reine des antioxydants.

Pour résister à un environnement pollué, vous pouvez également associer trois antioxydants puissant et protecteur : le séléniuml'astaxanthine et la vitamine C naturelle.

On prend ces trois substances antioxydantes sous des formes bio-disponibles, avec un dosage efficace car elles ne présentent pas de contre-indication majeure. L’important est ensuite la régularité des cures, soit en continu avec des doses d’entretien, soit en cures actives, de 2 mois, 2 à 3 fois par an.

 

Sources : Santé Magazine – Passeport santé – Naturopathe : Christophe Drezet

Un peu de lecture

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Afin de vous offrir la meilleure expérience d'achat, nous utilisons des cookies. Ils nous permettent de vous adresser un contenu de meilleure qualité, plus personnalisé et nous aide à concevoir un site plus pertinent.

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Le refus de certains cookies peut dégrader votre expérience.

Si vous choisissez d'accepter tous les cookies, les données que nous conserverons seront totalement anonymisées. Concrètement cela veut dire que ni Onatera ni ses partenaires ne pourront les utiliser pour vous contacter directement. Pour autant, votre expérience sera personnalisée sur le site.

Si vous souhaiter changer d'avis, vous pourrez le faire à tout moment en vous rendant dans le footer sur la page Politique des cookies.

Paramétrer vos cookies

Sélectionnez les cookies que vous souhaitez accepter.

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site

  • Vous permettre une connexion sécurisée
  • Conserver vos produits dans votre panier
  • Mesurer les parcours utilisateur au sein du site, de manière totalement anonymisée

Pour nous aider à faire un site encore plus simple

  • Identifier les contenus préférés des internautes

Pour vous proposer des contenus encore plus pertinents

  • Vous adresser des contenus et des fonctionnalités en fonction de votre navigation

Pour vous permettre de découvrir tous les produits Onatera avec le meilleur accompagnement possible et des conseils personnalisés

Il s'agit des cookies publicitaires marketing posés par nos partenaires tiers

  • Retenir vos centres d'intérêt

Pour vous montrer des publicités en fonction de votre profil, et éviter de vous exposer plusieurs fois à une même publicité