Retour à Beauté de la peau

GUIDE

Comment retrouver une belle peau grâce à la détox ?

Toutes vos solutions détox ciblées sur la peau

    • Au sommaire :
    • Solutions détox ciblées
    • Protocoles "détox peau"
    • Précautions d'emploi
Comment retrouver une belle peau grâce à la détox ?

Solutions détox ciblées

Peau réactive

-J'élimine les toxines (Bardane, Grenade, Ortie)

-J'apaise

(Camomille, Palmarosa)

-Je nourris

(Noyau d'abricot, Sésame, Macadamia, Karité)

Teint terne

-J'élimine les toxines (Bardane, Pensée sauvage, Pissenlit)

-Je revitalise

(Carotte, Argile rouge)

Acné

-Je purifie

(Bardane, Artichaut, Pissenlit, Zinc, Romarin à verbénone)

-J'hydrate & je matifie

(Aloé-vera, Pépin de raisin)

-Je traite

(Tea Tree)

Protocoles "détox peau"

"J'ai la peau très réactive"

Les signes :

Votre peau démange, tire, chauffe, picote et/ou rougit ? Elle est sans doute réactive. Ce type de peau hyper-sensible a, comme son nom l’indique, la particularité de réagir excessivement au contact de l’extérieur. Ce sont les facteurs tels que le soleil, la pollution, l'eau, la fumée de cigarette, le chaud ou à l’inverse le froid qui provoquent une liste de réactions cutanées désagréables voire douloureuses.

 

Cette spécificité n’est pas réservée qu’à un type de peau : elle concerne à part égale les sèches et les grasses, les acnéiques et les atopiques, s’étend à tous les âges, de façon ponctuelle ou sur le long terme, et peut être le résultat de diverses causes. Parmi elles : les variations climatiques et hormonales, le stress, des cosmétiques inadaptés, les frottements….

Le protocole :

1. J’élimine les toxines

 Malmené par les agressions extérieures, le visage a donc besoin d’être chouchouté avec la plus grande délicatesse. Puisqu’un teint net passe aussi par l’intérieur, il est bon de supplémenter son alimentation à l’aide de compléments alimentaires à base de bardane, d’ortie et de grenade qui activent les organes favorables à l’élimination rénale et sont réputés pour renforcer le processus naturel qui permet à la peau de conserver pureté et luminosité. Combinés, ces actifs apportent des minéraux essentiels, renforcent l’épiderme, le protègent, et activent le travail de nettoyage du foie et de dépuration de la peau pour une détox en profondeur mais tout en douceur.

 

 

2. J’apaise

 Pour calmer les irritations cutanées, rafraîchir le teint et estomper les rougeurs, la camomille est un actif de premier choix. La fleur détient des qualités apaisantes et rééquilibrantes. Elle calme les irritations tout en laissant un parfum doux et chaleureux. Les peaux hyperréactives subissent bien souvent les aléas de l’environnement, à tout moment de la journée. Un rayon de soleil direct, une vague de froid ou un passage en ville peuvent rapidement faire des dégâts. Le palmarosa, en application cutanée, grâce à ses pouvoirs assainissant et purifiants, agit comme un véritable pansement lors de crises et permet un soulagement immédiat.

 

 

3. Je nourris

 Fragilisées, les peaux sensibles ont grand besoin d’hydratation. Pour les nourrir intensément, les huiles végétales de noyaux d’abricot, de sésame et de macadamia sont de vraies alliées vers qui se tourner. Le beurre de karité, riche en vitamines A, D, E et F a des propriétés réparatrices, anti-desséchantes et protectrices. Ainsi, il est un puissant atout pour envelopper la peau d’un voile hydratant réparateur.

"J'ai de l'acné"

Les signes :

Comédons, microkystes, rouges ou blanc… Les boutons sous toutes leurs formes s’installent sur le visage, le dos, le thorax et le cuir chevelu principalement à l’arrivée de la puberté. Lorsqu’ils sont localisés et en nombre, cette problématique est plus communément appelée acné. Une production excessive de sébum obstrue le conduit des glandes sébacées et facilite la prolifération des bactéries. S’en suit une réaction immunitaire qui enflamme la zone et fait apparaître un bouton blanc.

 

Outre la puberté, divers autres facteurs facilitent l’apparition des boutons : l’hérédité, l’hygiène, le stress, la transpiration, les cosmétiques comédogènes ou gras, l’exposition au soleil, les bouleversements hormonaux et les déséquilibres intérieurs. De ce fait, les toxines surchargent les organes comme le foie ou l’appareil digestif et peuvent causer l’acné. Celles-ci peuvent provenir d'aliments, de l’alcool, le tabac, les médicaments, les produits  cosmétiques et l’environnement en général. Une détox est donc bien souvent la bienvenue pour venir à bout de certaines irruptions cutanées.

 

Le protocole :

1. Je purifie

 Lors d’une détox, le mot d’ordre est purification. Pour se faire, la bardanel’artichaut et le pissenlit sont des actifs réputés pour éliminer les déchets accumulés dans le corps en stimulant le foie, les reins et les intestins. Le zinc et le bêta-carotène aident, eux, à cicatriser et préserver les tissus pour une peau plus rayonnante et nette. Pour prendre soin des peaux à problèmes, le romarin à verbénone, l’extrait de menthe et l’acide salicylique sont des puits de bienfaits. Astringents et purifiants, ils aident à réguler le sébum et à déloger les impuretés.

 

 

2. J’hydrate et je matifie

Généralement grasse, la peau acnéique n’en est pas moins assoiffée. Bien qu’elle produise davantage de sébum et brille, celle-ci a grand besoin d’être nourrie. Il ne faut donc pas lésiner sur les actifs hydratants comme l’aloé-vera, bon pour apaiser les inflammations et produire un léger effet peeling. Si les pores sont dilatés, le pépin de raisin, grâce à sa teneur élevée en acide linoléique, est fortement restructurant et régénérant. Parfait pour matifier et unifier le teint.

 

 

3. Je traite

Une petite sensation de bourgeonnement n’est jamais bon signe pour les peaux à problèmes et est souvent annonciatrice d’une nouvelle irruption. Pour faire disparaître plus rapidement le bouton et l’assécher, le tea tree est un recours idéal. Grâce à ses propriétés anti-infectieuses, il empêche la prolifération des bactéries et calme immédiatement l’inflammation pour une régénération plus rapide des cellules et une disparition éclair !

"J'ai le teint terne"

Les signes :

En hiver, le froid, la fatigue, le stress, la pollution s’accumulent… Et votre teint fait grise mine ! Effectivement, la peau, en bon miroir de vos émotions, réagit lorsque vous changez d’état. Lors de périodes d’angoisses, le sang circule moins bien dans les vaisseaux sanguins qui rétrécissent et empêchent la peau de puiser dans les nutriments dont elle a besoin pour rayonner. D’autres facteurs influent sur la beauté du teint comme le tabac, la mauvaise circulation du sang ou l’environnement. Terni, le visage arbore un masque fade et tire la sonnette d’alarme : il est temps de faire une cure détox !

Le protocole :

1. J’élimine les toxines

 Idéales pour éliminer au maximum, la bardane et la pensée sauvage sont des plantes dépuratives riches en principes actifs. Elles jouent directement sur l’activation du foie et permettent de purifier la peau. Leurs vertus équilibrantes pour la flore intestinale sont les clés pour retrouver un teint frais, comme avec le pissenlit. L’élimination des toxines est une nécessité lorsque le teint est terni, il est donc plus que conseillé pour son action nettoyante et son effet drainant naturel de l’organisme.

 

 

2. Je revitalise

En salade, en plat principal ou directement sur la peau, la carotte est l’allié sur lequel il faut s’appuyer pour rebooster et revitaliser l’épiderme. Riche en bêta-carotène et provitamine A, elle donne un effet bonne-mine immédiat. Couplez-la à l’argile rouge pour sa richesse en minéraux et sa capacité à activer la microcirculation pour dire adieu au teint brouillé !

Précautions d'emploi

La bardane ne doit pas être prise en trop grandes quantités durant la grossesse, spécifiquement en début de gestation. Peut être allergisante.

Le pissenlit peut avoir un impact En cas de calculs biliaires ou d’obstruction des conduits biliaires, consulter un professionnel de la santé avant d’en prendre.  Les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées (aster, marguerite, chicorée, etc.) peuvent être sensibles au pissenlit.

 

 

La camomille peut être allergisante. Peut affecter les personnes sensibles ou allergiques aux plantes de la famille des astéracées (ou composées) telles que la marguerite, l’arnica, le souci, l’achillée millefeuille, le chrysanthème, etc.

 

Le palmarosa sous forme d’huile essentielle ne peut pas être utilisé chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant de moins de 3 ans.

 

L’huile de noyau d’abricot doit être consommée et utilisée avec vigilance du fait de la présence de cyanure. Utilisation limitée à une seule cuillère à café par jour si elle doit être ingérée. Elle peut-être utilisée dans une salade ou pâtisserie mais ne doit pas être chauffée.

 

L’huile de sésame peut être allergisante. Effectuer un test dans le pli du coude 24h avant utilisation. Sa consommation et son utilisation doivent être évités chez les enfants ou les femmes enceintes.

 

L’huile de macadamia se conserve bien, mais il est préférable de la placer au réfrigérateur après ouverture. Elle peut être consommée crue ou en cuisson douce.

 

En cas de calculs biliaires, consulter un professionnel de la santé avant de prendre de l'artichaut. La prise d’extraits d’artichaut peut occasionnellement causer des effets indésirables temporaires bénins : perte d’appétit, diarrhée, flatulences. L'extrait de feuilles d'artichaut est contre-indiqué en cas d'obstruction des voies biliaires parce que, dans ce cas, une stimulation de la production de bile pourrait provoquer de graves problèmes.Les personnes allergiques aux plantes de la famille des composées (marguerites, asters, camomille, etc.) pourraient manifester des réactions à l’artichaut.

 

Le romarin à verbénone est à éviter chez les femmes enceintes et allaitantes, chez les enfants de moins de 8 ans ainsi que chez les personnes souffrant d’hypertension ou d’épilepsie. Il est recommandé de ne pas l’utiliser sur une longue période et d’en faire un usage modéré.

 

La menthe ne doit pas être ingérée par les enfants de moins de 5 ans. Quant à l'huile essentielle, son utilisation doit faire suite à une prescription médicale. Il est important de ne pas la donner aux enfants de moins de 12 ans et aux femmes enceintes ou durant l'allaitement. Pour un usage externe, il faut vérifier que la peau ne présente pas de lésions ou d'inflammations. Eviter les applications trop proches des voies respiratoires, du fait des risques de spasmes.

 

L’acide salicylique ne doit pas s’ingérer. Ne pas mettre en contact avec les yeux.

L’aloé-vera peut contenir des traces de latex. C’est donc un allergène possible, veillez à faire un test cutané dans le pli du coude au moins 24h avant utilisation.

L'huile de pépins de raisins ne doit pas être chauffée. ll est recommandé de placer le flacon (après ouverture) au réfrigérateur.

L'usage interne de l'huile essentielle de tea tree doit se faire sous la supervision d'un aromathérapeute dûment formé. L'application topique d’huile essentielle peut déclencher des réactions cutanées chez les personnes allergiques. On conseille de faire d'abord un essai sur une petite surface de la peau avant d'appliquer l'huile essentielle sur la zone à traiter 24h en amont.

La pensée sauvage est déconseillée aux femmes enceintes et à celles qui allaitent, de même qu'aux enfants de moins de douze ans. Elle interagit avec des médicaments antihypertenseurs diurétiques.

 

L’argile rouge peut être allergisante. Utiliser avec prudence chez les nourrissons et les enfants. Son utilisation est à éviter chez les patients atteints d'insuffisance rénale, pendant la grossesse ou l'allaitement.

 

La carotte ne présente pas de contre-indication aux doses physiologiques.

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Afin de vous offrir la meilleure expérience d'achat, nous utilisons des cookies. Ils nous permettent de vous adresser un contenu de meilleure qualité, plus personnalisé et nous aide à concevoir un site plus pertinent.

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Le refus de certains cookies peut dégrader votre expérience.

Si vous choisissez d'accepter tous les cookies, les données que nous conserverons seront totalement anonymisées. Concrètement cela veut dire que ni Onatera ni ses partenaires ne pourront les utiliser pour vous contacter directement. Pour autant, votre expérience sera personnalisée sur le site.

Si vous souhaiter changer d'avis, vous pourrez le faire à tout moment en vous rendant dans le footer sur la page Politique des cookies.

Paramétrer vos cookies

Sélectionnez les cookies que vous souhaitez accepter.

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site

  • Vous permettre une connexion sécurisée
  • Conserver vos produits dans votre panier
  • Mesurer les parcours utilisateur au sein du site, de manière totalement anonymisée

Pour nous aider à faire un site encore plus simple

  • Identifier les contenus préférés des internautes

Pour vous proposer des contenus encore plus pertinents

  • Vous adresser des contenus et des fonctionnalités en fonction de votre navigation

Pour vous permettre de découvrir tous les produits Onatera avec le meilleur accompagnement possible et des conseils personnalisés

Il s'agit des cookies publicitaires marketing posés par nos partenaires tiers

  • Retenir vos centres d'intérêt

Pour vous montrer des publicités en fonction de votre profil, et éviter de vous exposer plusieurs fois à une même publicité