SOS jambes lourdes

Les premières chaleurs sont arrivées, et avec elles les premières sensations de jambes lourdes ! Pas d’inquiétude toutefois, des jambes lourdes aux jambes légères il n’y a parfois qu’un pas ! Le tout est de savoir comment s’y prendre. La nature regorge de solutions, nous vous les présentons…

1 POUR ÉVACUER L’EAU EN EXCÈS

Vos chevilles sont gonflées, et pas seulement en fin de journée ? Vous êtes davantage fatigué et vos doigts sont parfois enflés le matin ? Vous faites sans doute de la rétention d’eau. S’il s’agit bien pour vous d’un désagrément saisonnier, activez votre circulation lymphatique et favorisez l’élimination de l’eau… Vos jambes s’affineront naturellement !

1 ère étape :

Tournez-vous vers les plantes comme le pissenlit, le frêne, le thé vert ou le cassis. En cure, elles stimulent les voies lymphatique, digestive et rénale au grand bénéfice des jambes qui s’affinent et se lissent. Leurs vertus diurétiques ont aussi des répercussions positives sur la cellulite qui peut être une manifestation de la rétention d’eau. Selon vos besoins et vos préférences, choisissez entre le complément alimentaire de plante seule et le complexe de plantes aux bienfaits élargis.

2 ème étape :

Veillez à avoir une hygiène alimentaire des plus saines, sans quoi votre cure n’aura pas les effets escomptés. Au menu ? Moins de sel, de sucre et de graisses car ces éléments retiennent les fluides et fatiguent les reins. Plus de protéines végétales, et plus d’aliments piquants, astringents et amers. Tous luttent contre la rétention d’eau en favorisant le drainage, la circulation et le déstockage. C’est tout bon pour vos jambes !

pissenlit

3 ème étape :

Hydratez-vous correctement ! L’eau est nécessaire à votre organisme pour éliminer les déchets. Quand il en est privé, il la retient. Attention toutefois à bien choisir vos boissons. Aux côtés de l’eau, privilégiez les infusions de plantes diurétiques comme l’ortie et la reine des prés. À la clé : fraîcheur et légèreté.

4 ème étape :

Une bonne hydratation ne va pas sans une bonne reminéralisation ! Pour l’optimiser, pensez à l’ortie ou à la prêle. Ces deux plantes diurétiques riches en minéraux et oligo-éléments sont idéales en cure complémentaire. Oui à l’élimination mais pas à la déminéralisation !

2 POUR LIBÉRER LES JAMBES

L’été, la chaleur et l’exposition au soleil favorisent la dilatation des veines et valvules. Les jambes, en fin de parcours veineux, en sont les principales victimes. Plus lourdes, congestionnées, elles ont tendance à gonfler. La mauvaise circulation sanguine fait le jeu de la rétention d’eau !

1 ère étape :

Accompagnez la circulation de vos jambes par une cure de vigne rouge, plante traditionnelle de la circulation, et de l’acérola, riche en vitamine C antioxydante. En cas de varicosités, associez-y le ginkgo, bon pour la microcirculation, et le marron d’Inde. Les flavonoïdes qu’il renferme renforcent les parois des vaisseaux et aident à réparer ceux qui sont abîmés. C’est parfait pour mettre vos jambes à l’aise !

2 ème étape :

Massez vos jambes, matin et soir, avec un soin aux effets toniques et rafraîchissants. Voici une recette aux huiles essentielles élaborée par notre naturopathe :

100 ml d’huile végétale de calophylle + 100 gouttes d’huile essentielle de cyprès ou de lentisque pistachier (en période d’allaitement et en cas de maladies hormono-dépendantes, de mastoses) + 40 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou 60 gouttes d’hélichryse en cas de varicosités.

Les huiles essentielles de cyprès et de lentisque pistachier vont agir directement sur la circulation veineuse et lymphatique tandis que l’huile essentielle de menthe poivrée va apporter un effet froid très appréciable car apaisant. L’huile essentielle d’hélichryse, légèrement fluidifiante, cicatrisante, a une portée préventive et réparatrice sur les varicosités. À adopter !

3 ème étape :

Pour optimiser les bienfaits de votre cure et de votre massage quotidien, pensez aussi à ces quelques astuces que vous connaissez sans doute : les 30 minutes de marche rapide dans la journée, le filet d’eau froide sous la douche (en remontant des chevilles jusqu’aux cuisses) et la position surélevée des jambes au repos. A répéter, chaque jour, encore et encore…