Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

Très douloureux voire même insupportables, les troubles urinaires tels que la cystite sont problématiques pour ceux qui en souffrent régulièrement. Les huiles essentielles, grâce à leurs pouvoirs antibactériens et anti-infectieux, sont de parfaits substituts aux antibiotiques lourds et invasifs. Notre naturopathe a compilé ses meilleures recettes pour vous aider à mieux les appréhender !

Les infections urinaires comme la cystite touchent un grand nombre de femmes et d'hommes, parfois victimes de ce trouble trop fréquemment. La cystite est causée par une bactérie développée dans la flore intestinale fragilisée, qui contamine ensuite l'urètre et plus tard la vessie, causant au passage des picotements, des brûlures et des douleurs.
La solution la plus courante reste les antibiotiques, lourds et agressifs, mais pourquoi ne pas vous tourner vers l’aromathérapie pour soigner vos troubles urinaires ? De nombreuses huiles essentielles comme celles de Tea tree (Arbre à thé) et de Sarriette des montagnes, peuvent soulager vos inconforts urinaires, grâce notamment à leurs propriétés anti-infectieuses et antibactériennes puissantes ! Découvrez quelles sont les huiles essentielles efficaces contre les infections et troubles urinaires, et apprenez comment les utiliser au mieux !

Les premiers réflexes

Le geste simple

2 gouttes d'HE* d’Ajowan
+
Huile végétale (Olive, Sésame etc.)
v
Prenez le mélange 2 à 3 fois par jour. Suivant la gravité de l’infection urinaire, la durée de la cure varie de 1 à 10 jours.

La recette complète

1 à 2 gouttes d'HE* de Sarriette des montagnes
+
1 goutte d'HE* de Romarin à cinéole
+
½ cuillère à café d’huile végétale d’Olive (première pression à froid)
v
Prenez la préparation 3 fois par jourdurant 3 à 5 jours. Diminuez ensuite les doses progressivements pendant 3 jours. S’il s’agit d’une infection mycosique, rajoutez à la recette l’huile essentielle de Romarin à cinéole.

* huile essentielle

Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

Certaines huiles essentielles vont avoir des propriétés anti-infectieuses et antibactériennes qui vont vous aider à soulager vos troubles et infections urinaires :

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Cajeput est un antiseptique puissant. Elle est aussi anti-infectieuse et traite à merveille les infections de la sphère urinaire.

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Sarriette des montagnes est un anti-infectieux puissant, très efficaces contre infections urinaires et fongiques.

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Tea tree (Arbre à thé) est anti-infectieuse, en cas d’infection urinaire ou gynécologique, elle est très efficace contre les affections mycosiques.

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Palmarosa agit sur la sphère féminine et combat les infections urinaires.

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle d’Ajowan est antivirale, anti-infectieuse et antibactérienne. Ses propriétés sont très puissantes et efficaces en cas d’infections urinaires.

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle d’Origan compact est un anti-infectieux extrêmement puissant, qui agit sur de nombreuses infections, notamment sur la cystite et les mycoses.

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle d’Origan vert est anti-infectieuse, antibactérienne et agit efficacement contre les infections urinaires.

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Cannelle écorce est anti-infectieuse, antibactérienne et traite plusieurs types d’infections dont celles qui sont urinaires.

Et pour les enfants ?

Certaines huiles essentielles sont plus douces et donc plus adaptées à l’organisme plus sensible des enfants. Découvrez quelles sont les huiles essentielles à préférer pour les infections urinaires de vos enfants :

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Tea tree (Arbre à thé) est anti-infectieuse, elle est idéale en cas d’infection urinaire ou gynécologique et très efficace contre les affections mycosiques. (dès 3 ans)

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Cajeput est un antiseptique puissant. Elle est aussi anti-infectieuse et traite à merveille les infections de la sphère urinaire. (dès 6 ans)

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle de Palmarosa agit sur la sphère féminine, et combat les infections urinaires. (dès 6 ans)

  • Les huiles essentielles contre les troubles urinaires

    L’huile essentielle d’Ajowan est antivirale, anti-infectieuse et antibactérienne. Ses propriétés sont très puissantes et efficaces en cas d’infections urinaires. (dès 10 ans)

Prudence, les âges indiqués correspondent aux usages les plus inoffensifs de l'huile essentielle concernée ! Avant chaque utilisation, pensez à prendre connaissance des spécificités de l'huile essentielle que vous souhaitez utiliser pour vos enfants car, selon les usages souhaités (diffusion, application cutanée ou prise interne), elle peut être autorisée pour des âges différents.

Les meilleures recettes du naturo

Parce qu’il est parfois difficile de faire un choix ou parce que l'on peut craindre de mal faire, notre naturopathe a préparé pour vous des recettes faciles à réaliser chez vous pour combattre les infections urinaires :

Huile à utiliser en cas d’infections urinaires

  • Huile essentielle de Sarriette des montagnes
  • Huile essentielle de Cannelle
  • Huile essentielle de Ravintsara à cinéole
  • Huile végétale de Calendula
  • Huile végétale d’Olive

En interne :

Versez 2 cuillères à soupe d’huile végétale d’Olive dans un flacon. Diluez ensuite 3 ml (90 gouttes) d’huile essentielle de Sarriette des montagnes, 2 ml (60 gouttes) d’huile essentielle de Cannelle et 2 ml (50 gouttes) d’huile essentielle de Ravintsara à cinéole.

Prenez 4 à 5 gouttes de la préparation, 3 fois par jour avant ou après les repas, en buvant un peu d'eau après. La cure se fait sur 10 jours en continu, puis ponctuellement en cas de premiers symptômes infectieux. Vous pouvez ensuite en prendre 5 jours par mois, 2 fois par jour en prévention.

Huile à utiliser en cas d’infections urinaires tenaces

  • Huile essentielle d’Origan
  • Huile essentielle de Citron
  • Huile végétale d’Olive (de première pression à froid)

En interne :

Diluez, dans 60 ml d’huile végétale d’Olive, 60 gouttes d’huile essentielle d’Origan et 40 gouttes d’huile essentielle de Citron.

Prenez ½ cuillère à café du mélange, 3 à 4 fois par jour avant les repas, pendant plusieurs jours. Insistez 10 à 20 jours si nécessaire, tout en diminuant progressivement les prises. Le miel peut adoucir et à la fois renforcer ce mélange (miel de thym, de manuka, d’eucalyptus…).

Quelques astuces en plus...

Pour profiter encore davantage des bienfaits des huiles essentielles, voici quelques recettes que vous pouvez aussi utiliser avec profit :

  • Mélangez 1 goutte d’huile essentielle de Sarriette des montagnes avec 1 goutte d’huile essentielle de Romarin à cinéole dans une demi cuillère à café d’huile végétale d’Olive, pour traiter une infection mycosique.

  • Diluez quelques gouttes d’huile essentielle de Bois de hô dans quelques gouttes d’huile végétale de Calendula.
    Appliquez ensuite le mélange sur les zones à traiter.

DREZET Christophe, Les huiles essentielles pour tous. Éditions Andrea, 2019. 430 p. ISBN 978-2-491084-00-4.

Usages courants des huiles essentielles

La richesse de l'aromathérapie n'a d'égale que la richesse du monde végétal. Chaque huile essentielle est unique au regard de sa composition aromatique, de ses propriétés, de ses usages et de ses précautions d'emploi. Avant chaque utilisation, pensez à prendre connaissance des spécificités de celle que vous allez utiliser. Les huiles essentielles ne peuvent en effet pas toutes être diffusées, appliquées en massage ou prises en internes. L'utilisation des huiles essentielles n'est pas anodine et ne s'improvise donc pas !

  • En diffusion
    Utilisées en diffusion, les huiles essentielles apportent leurs bienfaits tout en parfumant agréablement l'intérieur. Déposez, tout simplement, une douzaine de gouttes d'huile essentielle dans votre diffuseur et laissez-vous porter par ses arômes ! Si vous n'avez pas de diffuseur, déposez simplement quelques gouttes d'huile essentielle sur un mouchoir en tissu ou un galet.

  • Sur la peau
    Les huiles essentielles sont très bien assimilées par la peau ! Lorsqu'elles sont autorisées à cet usage, elles doivent toujours être diluées dans une huile végétale. Le pourcentage de dilution sera d'autant plus élevé que l'huile essentielle sera puissante et donc potentiellement agressive pour la peau. On distingue ensuite l'application en onction, très brève et localisée, et l'application en massage, plus longue et étendue.

  • Par voie orale
    Si toutes les huiles essentielles ne sont pas appropriées à un usage interne, celles qui le sont offrent une très grande efficacité ! Généralement, 1 à 2 gouttes d'huile essentielle, déposées sur un comprimé neutre, suffisent. Pour une utilisation sereine, assurez-vous de ne pas faire partie des publics sensibles pour lesquels la consommation d'huile essentielle est interdite et respectez les précautions d'emploi.

Précautions d’emploi générales

Ces précautions d'emploi sont générales et valent pour toutes les huiles essentielles. Afin de connaître les précautions d'emploi particulières, reportez-vous à la fiche pratique de chacune des huiles essentielles utilisées.

  • Ces précautions d'emploi sont générales et valent pour toutes les huiles essentielles. Afin de connaître les précautions d'emploi particulières, reportez-vous à la fiche pratique de chacune des huiles essentielles utilisées.
  • Avant toute consommation, associez impérativement l'huile essentielle à un support neutre.
  • Avant toute application cutanée, et afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test dans le pli de votre coude. Si aucune réaction anormale n’est apparue dans les 24 heures après le test,vous pouvez appliquer l’huile essentielle préalablement diluée sur une zone plus étendue de votre corps. Dans le cas contraire, évitez toute application cutanée. Attention, lors de toute application cutanée, veillez à ne pas toucher vos muqueuses, sauf avis médical contraire, et à toujours diluer l’huile essentielle que vous utilisez dans une huile végétale adaptée avant application.
  • Ne chauffez jamais l’huile essentielle que vous utilisez, sous peine de voir sa structure moléculaire s'altérer.
  • L’usage de l’aromathérapie est déconseillé, sauf sur recommandation médicale, aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes, aux personnes asthmatiques et épileptiques, aux personnes présentant des maladies dégénératives ou des antécédents de cancers hormono-dépendants. Concernant les femmes allaitantes, la plus grande précaution leur est recommandée.
  • En cas de projection d’une huile essentielle dans vos yeux, d’application en quantité trop importante sur votre peau ou vos muqueuses, ne rincez pas avec de l’eau mais avec une grande quantité d’huile végétale, afin de diluer l’huile essentielle appliquée. En cas de doute ou de gêne importante, contactez un médecin.
  • En cas d’ingestion d’une trop grande quantité d’huile essentielle ou d’une huile essentielle inadaptée, avalez plusieurs cuillerées d’huile végétale de cuisine (Olive, Tournesol…) et contactez le centre antipoison le plus proche. Ne vous faites pas vomir, sous peine d’irriter à nouveau votre tube digestif. Dans le cas d’une ingestion inadaptée d’hydrolat, buvez de l’eau.
  • Enfin, quel que soit le mode d’administration, n’utilisez pas les huiles essentielles en continu, même à faible dose. Prévoyez des fenêtres thérapeutiques (c'est-à-dire un temps d’arrêt entre deux périodes d’utilisation) d’au moins 5 jours toutes les 3 semaines.