Les poux sont de petits parasites de couleur grisâtre, très agressifs et résistants. Ayant pour particularité de se nourrir de sang, ils se développent en s’agrippant, non pas aux cheveux mais au cuir chevelu c’est pourquoi ils se logent à la racine des cheveux, au-dessus de la tête, dans la zone de la nuque ainsi que derrière les oreilles. Parce que ces parties du corps se trouvent au contact des vêtements, ces derniers peuvent être porteurs de poux. Scientifiquement, la contamination de la tête par les poux est appelée pédiculose, elle est généralement transmise par une personne ayant des poux ou bien par un objet portant des poux, comme les vêtements, par exemple.

 

Au début de la pédiculose, la contamination n’est pas aisément décelable, les petites membranes blanches que sont les lentes pouvant passer pour de simples pellicules. Les démangeaisons, caractéristiques d’une contamination, peuvent aussi être interprétées comme une simple irritation passagère… Par la suite, l’intensification des désagréments est toutefois sans appel, les démangeaisons étant associées à l’apparition de croûtes, d’une érosion de la peau, voire même, dans certains cas, d’une infection. 

Les poux sévissent majoritairement aux mois de janvier, juillet-août et septembre-octobre. 

  1. En janvier, la propagation des poux est facilitée par l’échange de vêtements comme les bonnets et les écharpes dans les écoles ;
  2. En juillet et août, elle est encouragée par la proximité des enfants au sein des colonies de vacances et des centres aérés ;
  3. En septembre-octobre, elle bénéficie d’une nouvelle intensité avec la rentrée où les enfants sont à nouveau maintenus à proximité les uns des autres et se remettent à mélanger leurs affaires.

Ces pics d’activité des poux rendent compte de l’existence d’environnements à risque, aidant à la prolifération des poux. Les plus à risque sont ceux où les échanges d’affaires et les contacts sont les plus importants. Les enfants sont ainsi le public le plus touché par la problématique des poux. 

Le SAVIEZ-VOUS ?

A noter que les poux vivent entre 3 et 4 semaines et qu’ils donnent des oeufs blancs connues sous la dénomination de “lentes”. Très résistants, les poux résistent à de nombreux soins traitants et ne meurent que par asphyxie, ce qui complique leur élimination. 

VRAI OU FAUX ?

  1. La présence de poux n’est pas synonyme de mauvaise hygiène = VRAI
  2. Les poux ont tendance à préférer les cheveux propres = VRAI
  3. Les poux de tête transmettent des maladies = FAUX
  4. Les poux peuvent sauter d’une tête à l’autre = FAUX 

tête à poux

La prévention, à l’aide de produits naturels, et donc non agressifs pour le cuir chevelu des enfants comme des adultes, est pertinente en cas de suspicion de contamination par les poux sans toutefois constituer une barrière hermétique contre ces indésirables tenaces. Inutile donc de multiplier les soins sur une tête parfaitement saine. A noter également que les shampoings à répétition ou le lavage régulier des taies d’oreiller n’ont pas d’impact sur le risque de contamination puisque l’hygiène ne figure pas parmi les moyens efficaces pour repousser les poux.

 

L’application des huiles essentielles d’eucalyptus radié, de lavandin super ou encore de géranium rosat, apposées derrière les oreilles ou incorporées dans les produits de soin quotidien détiennent un effet protecteur appréciable dans les périodes de pics d’activité des poux, sans toutefois garantir le risque zéro. 

En cas de pédiculose avérée, l’intérêt des solutions naturelles réside dans leur caractère non agressif, inoffensif, pour les organismes les plus sensibles. Les anti-poux classiques, véritables insecticides agressent, en effet, le cuir chevelu sans détenir une efficacité supérieure à ces dernières. Douces et respectueuses des équilibres cutanés, les soins à base de plantes mettent fin, naturellement, à la contamination par les poux. Parmi elles, on retrouve les huiles essentielles reconnues pour leurs qualités insectifuges, telles que celles d’eucalyptus, de lavande ou encore de géranium, mais aussi les huiles végétales, asphyxiantes pour les poux lorsqu’elles sont bien appliquées. L’huile de coco enregistre notamment de bons résultats. 

 

En parallèle, il est conseillé de maintenir une hygiène irréprochable de l’environnement direct. Après avoir appliquer une solution naturelle appropriée sur le cuir chevelu infesté, le lavage de tous les tissus ayant été en contact avec la tête porteuse de poux : vêtements, taies d’oreiller et draps. Parce que les poux meurent par asphyxie, il est conseillé de mettre les vêtements et les linges de maison dans un sac poubelle hermétique fermé pendant 48 heures et de ne les mettre en machine à laver qu’après cette échéance afin d’être certain que les poux sont bien morts. 

L’association des huiles essentielles d’eucalyptus radié, de lavandin super et de géranium rosat est idéale, tant en prévention qu’en réaction à une contamination par les poux. 

  1. L’huile essentielle d’eucalyptus radié, composé d’alpha-terpinéol et d’alpha-pinène, détient une action répulsive contre les poux, très efficace pour prévenir l’installation des poux ou pour répondre à une contamination. 
  2. L’huile essentielle de lavandin super, riche en linalol et camphre, est reconnu comme l’un des anti-poux les plus pertinents. Il détient, lui aussi, une grande action répulsive, totalement inoffensive pour la peau. 
  3. L’huile essentielle de géranium rosat, combinant les fameuses molécules aromatiques que sont le citronnellol, le géraniol et le linalol, est aussi reconnue pour son efficacité contre les poux. 

recette anti-poux

INGRÉDIENTS :

30 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus radié
60 gouttes d'huile essentielle de lavandin super
60 gouttes d'huile essentielle de géranium rosat

En prévention, appliquer 1 goutte du mélange, chaque matin, sur les différents points du cuir chevelu. 
En réaction à une contamination, appliquer 5 gouttes du mélange, 2 fois par jour, sur le cuir chevelu puis laver les cheveux avec un shampoing doux, ou même anti-poux. Renouveler l’opération pendant 3 jours consécutifs, puis 8 à 15 jours plus tard pour éliminer les nouveaux poux éclos des lentes. Après chaque shampoing, peigner les cheveux à l’aide d’un peigne à poux pour parfaire le tout. 

Précautions d'emploi

Attention, les huiles essentielles, très concentrées en principes actifs, doivent être utilisées avec précaution. Avant toute application sur la peau, il est recommandé de faire un test dans le pli du coude et d’attendre au moins 48 h avant de l’utiliser, à condition qu’aucun effet indésirable ne se soit manifesté (rougeur, irritation, etc.). 
- L’huile essentielle d’eucalyptus radié renferme certains composés qui peuvent présenter un risque d’allergie pour certaines personnes. En cas de doute, demander conseil à un médecin. 
- L’huile essentielle de lavandin super est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 3 ans ainsi qu’aux personnes présentant un risque d’épilepsie. Elle renferme, par ailleurs, certains composés qui peuvent présenter un risque d’allergie pour certaines personnes. En cas de doute, demander conseil à un médecin. 
- L’huile essentielle de géranium rosat est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans. Elle renferme certains composés qui peuvent présenter un risque d’allergie pour certaines personnes. En cas de doute, demander conseil à un médecin. 

Sources 
Pierre Franchome, L’aromathérapie exactement, août 2011. 
Françoise Couic-Marinier, Se soigner avec les huiles essentielles, janvier 2016.
Dominique Baudoux, L'aromathérapie : se soigner par les huiles essentielles, octobre 2008.