Tout savoir sur la propolis, bouclier protecteur de la ruche

propolis

La propolis est un produit de la ruche composé d’un ensemble de substances résineuses, gommeuses et balsamiques ainsi que de sécrétions d’abeilles et de cire. En vertu de la répartition des tâches au sein de la ruche, un nombre restreint d’abeilles se voue spécifiquement à la récolte des substances qui vont, en s'agglomérant, donner jour à la propolis : il s’agit des abeilles les plus âgées et les plus expérimentées de la ruche, les butineuses. Ces dernières recueillent les résines excrétées au niveau des bourgeons apicaux ou de l’écorce de diverses espèces végétales comme celles de peuplier, bouleau, aulne, orme, hêtre ou de certains conifères, durant la période d’activité des abeilles, c’est-à-dire du printemps à la fin de l’automne.

 

A l’aide de leurs mandibules, elles modèlent les résines dignes d’intérêt avant de les déposer sur les corbeilles de leurs pattes postérieures. Parce que plusieurs heures sont parfois nécessaires pour étoffer les pelotes de propolis, les butineuses retournent parfois à la ruche, au cours de la récolte, afin de se ravitailler. Une fois les pelotes terminées, elles rentrent à la ruche et viennent se poster à l’endroit où la propolis va être employée. Ce sont alors les abeilles ouvrières qui prennent le relais en prélevant les quantités de propolis requises. Pour ce faire, elles l’étirent en fil jusqu’à ce qu’il se rompe. A cause du caractère visqueux de la propolis, qui pourrait prendre au piège certaines des abeilles de la ruche, les ouvrières incorporent généralement de la cire par trituration pharyngienne ce qui rend la substance plus rigide sans qu’elle soit moins malléable. 

Ciment : La propolis est utilisée pour coller les différents éléments de la ruche, pour combler les fissures et pour réduire le trou de vol de la ruche afin de mieux contrôler le passage d’éventuels intrus.

 

Isolant thermique : La propolis, tapissée à l’intérieur de la ruche, permet de maintenir une température constante, idéale au développement du couvain (ensemble des oeufs, larves et nymphes).

 

Bouclier protecteur : La propolis, en recouvrant l’intérieur de la ruche d’une fine pellicule, joue un véritable rôle de bouclier protecteur puisqu’elle protège les abeilles des agressions extérieures ! Elle sert également à recouvrir les corps des prédateurs gourmands de miel qui ne peuvent être évacués une fois tués et ainsi à éviter leur décomposition et la contamination de la ruche. Enfin, la propolis sert à purifier les cellules de cire qui vont servir de nid aux futurs oeufs avant la ponte de la reine.

 

Embaumement : La propolis est utilisée pour envelopper les prédateurs trop volumineux qui sont tués au sein de la ruche. Enduits de propolis, complètement isolés de l’environnement extérieur constitué par la ruche, les corps se déshydratent progressivement sans se décomposer ce qui permet d'éliminer tout risque de contamination lié à la détérioration de ces corps.

La propolis est un produit de la ruche extrêmement précieux au regard de sa riche composition.
Il compte près de 400 principes actifs qui se répartissent comme suit :

  1. 55 % de résines et baumes 
  2. 30 % d'huiles essentielles
  3. 7 % de cire
  4. 5 % de pollen
  5. 3 % d'autres éléments 

propolis

Les flavonoïdes présents au sein de la propolis sont nombreux : chrysine, pinocembrine, galangine, quercétine et pinobanskine, entre autres, dotent la propolis de propriétés purifiantes et protectrices à large spectre ainsi que de qualités antioxydantes majeures.

 

Les composés phénoliques et acides aromatiques, tels que les acides caféique, férulique, myristique, benzoïque, cinnamique, etc. détiennent chacun des propriétés qui ont des effets synergiques aux flavonoïdes. L’acide caféique se distingue par ses vertus protectrices, l’acide férulique par ses qualités antioxydantes, l’acide myristique, acide gras spécifique, par ses répercussions positives sur la vitalité de l’organisme.

 

Les acides organiques, tels que les acides benzoïque et salicylique, sont porteurs de bienfaits complémentaires. L’acide benzoïque, présent en proportions infimes au sein de la propolis, se caractérise par ses qualités de conservateur, tandis que l’acide salicylique se distingue par ses qualités apaisantes sur les petites sensibilités de l’organisme.

 

Les terpènes, parmi lesquels l’anéthol, l’eugénol, l’alpha-pinène et le géraniol sont bien connus, détiennent des propriétés principalement purifiantes et aromatiques. Elles se mêlent judicieusement aux autres composants de la propolis pour la doter de bienfaits.

 

Les huiles essentielles, guiaol, eugénol, anéthol et pinène en tête, détiennent les mêmes vertus que les terpènes.

 

Les vitamines et oligo-éléments sont également présents au sein de la propolis. Très bien représentés dans leur diversité, ils renforcent la richesse nutritive et active de la propolis, pour des répercussions bien-être encore plus larges. 

Les usages de la propolis

La propolis peut être utilisée sous différentes formes, selon les bienfaits attendus et les préférences de chacun. Suivez le guide ! 

La propolis brute, qui se présente parfois sous la forme de gommes à mâcher, est recommandée en cas de fragilisation des voies respiratoires, de la sphère digestive, de mauvaise haleine ou encore de troubles cutanés. Parce que la propolis brute est forte en goût, elle peut ne pas convenir à tout le monde. 

  1. Pour tirer avantage de ses bienfaits sur les voies respiratoires et l’haleine, il suffit de détacher quelques petits morceaux de la taille d’un petit pois et de les laisser fondre en bouche. Encore plus pratiques d’utilisation, les gommes à mâcher sont aussi de la propolis pure ! Dosage recommandé : 5 à 6 gommes à mâcher par jour. 
  2. Pour obtenir des effets positifs sur la peau, il convient d’utiliser la propolis en cataplasme sur les zones de troubles cutanés, cataplasme à renouveler tous les un à deux jours. 

Précaution d'emploi :
Attention, ne jamais prendre la propolis pendant plus de 3 semaines consécutives.

La propolis sous forme de teinture alcoolique contient de 5 à 50 % d’extrait de propolis pure. Elle est idéale tant pour répondre aux agressions des voies respiratoires que pour venir en aide aux peaux malmenées par l’environnement extérieur ou le quotidien. Quelques gouttes sont généralement préconisées, préalablement diluées dans de l’eau, pour toute éventuelle absorption ou application cutanée.

 

La propolis en gélules est davantage recommandée pour soutenir les défenses naturelles de l’organisme. Dosage recommandé : 3 gélules par jour, même s’il est possible d’augmenter la prise jusqu’à 5 gélules par jour (gélule de 250 mg) en cas de besoin particulier.

 

La propolis en sirop est plus spécifiquement dédiée au confort des voies respiratoires en vertu de ses qualités à la fois purifiantes, apaisantes et adoucissantes. A noter que l’absence d’alcool dans les sirops à la propolis rend leur usage possible pour les enfants. Dosage recommandé : jusqu’à 4 cuillères à café par jour maximum.

 

La propolis en spray, qu’il s’agisse d’un spray nasal ou buccal / oral, est parfait en situation de gênes touchant la gorge, les bronches et le nez lorsqu’il pique ou gratte. Dosage recommandé : 1 pulvérisation dans les narines tout en inhalant, à répéter plusieurs fois par jour, pour le spray nasal, 2 à 3 pulvérisations au fond de la gorge, pour le spray buccal. 

LE SAVIEZ-VOUS ? 

Comme le miel, la propolis entre dans la composition de toutes sortes de soins d’hygiène et de soins cosmétiques. Attardez-vous sur les compositions des produits naturels proposés dans nos catégories afin de bénéficier des bienfaits de la propolis sous d’autres formes ! 

COMMENT CHOISIR ? 

Quelle que soit la forme de propolis adoptée, il est primordial de s’assurer de la naturalité et de la qualité du produit. Privilégiez, autant que possible, une propolis 100 % naturelle et certifiée bio, recueillie par les apiculteurs dans des zones non polluées. 

Une cure de propolis s’échelonne habituellement sur une durée de 2 à 3 semaines à un dosage compris entre 200 et 400 milligrammes par jour, si elle se présente sous forme de complément alimentaire, et à un dosage de 1 gramme, 1 à 3 fois par jour, s’il s’agit de propolis pure. La propolis se prend, dans les deux cas, avant les repas. Comme les bienfaits de la propolis ne perdurent pas très longtemps, il convient de faire une cure à l’automne pour être protégé jusqu’en hiver. Il est aussi possible d’entamer une cure dès les premiers signes de fragilisation de l’organisme. La propolis est, en effet, aussi pertinente en prévention des agressions du froid qu’en réaction lorsque celles-ci commencent à altérer le bien-être quotidien.

 

L’utilisation de la propolis par voie externe doit suivre les recommandations indiquées sur le produit utilisé car les dosages varient beaucoup suivant la forme de propolis utilisée et la concentration du produit.

Sans effet secondaire, la propolis peut être consommée par tous, du plus jeune au plus âgé.

 

La propolis est contre-indiquée aux personnes allergiques aux produits de la ruche. 
Parce que le risque de développer une allergie à la propolis augmente avec la durée de la cure, il est vivement recommandé de ne pas faire de cures d’une durée supérieure à 3 semaines consécutives. 

abeilles

Sources

STEPANOVIC, ANTIC, DAKIC, SVABIC-VLAHOVIC, In vitro antimicrobiola activity of propolis and synergism between propolis and antimicrobial drugs, Microbiological Research
PARK, KOO, ABREU, IKEGAKI, CURY & ROSALEN, Antimicrobial activity of propolis on oral microorganisms, Current Microbiology
WAGH, V. D., Propolis : a wonder bees product and its pharmacological potentials, Advances in Pharmacological Sciences