passiflore

Le saviez-vous ? 

Le stress est, avant tout, un sentiment normal et utile qui permet de mettre l’organisme en alerte face à une situation donnée afin qu’il puisse mobiliser les ressources nécessaires pour y répondre et, au besoin, s’y adapter. Ainsi, lorsqu’il est le résultat de causes réelles, le stress est un phénomène positif, et même s’il dure quelques semaines en périodes d’examens, de soucis financiers, de divorce ou encore de chômage. 

Lorsque le stress persiste dans le temps malgré la disparition de toute situation pouvant le provoquer, il devient négatif et même contraignant. Le système d’alerte, constant, rend la vie quotidienne difficile. On parle alors de troubles liés au stress ou de stress généralisé quand il est à la fois persistant, diffus et irrationnel. A l’opposé, lorsque le stress est concentré de façon anormale sur une période très courte, de l’ordre de quelques minutes seulement, et sans signe annonciateur, il s’agit de crises d’angoisse.

Protocoles stress et endormissement

"Je suis nerveux et agité en fin de journée, j'ai du mal à trouver le sommeil"

 

Signes centrés sur le cœur

 

Parce qu’un stress excessif peut entraîner des déséquilibres au sein de l’organisme, il convient de réagir rapidement pour ne pas qu’il soit générateur de trop grand désagréments au quotidien. Lorsque le stress se manifeste par des phases d’accélération du rythme cardiaque et/ou de palpitations, le stress est à son comble et entraîne un grand mal-être, la journée, et une difficulté à l’endormissement, en soirée, qui peut se prolonger durant le sommeil. Dès lors, il convient d’aider l’organisme à mieux gérer le stress au quotidien afin que les équilibres, le bien-être émotionnel et le sommeil réparateur soient restaurés.

 

Protocole

 

  • Efficaces sans générer d’accoutumance, les plantes apportent des solutions intéressantes pour accompagner l’organisme dans sa maîtrise du stress. Lorsque l’organisme se relaxe, le rythme cardiaque et les palpitations s’apaisent ce qui permet de trouver plus facilement le sommeil, sans réveils nocturnes. Il est recommandé de se tourner vers les plantes sédatives comme la mélisse et l’aubépine. Cette dernière est d’autant plus pertinente qu’elle a des répercussions positives sur le bien-être du cœur. Elle est pleinement efficace en association à la mélisse, plante classique de la pharmacopée traditionnellement prisée pour ses vertus apaisantes.
  • En complément, il est possible de réaliser une cure de magnésium afin de renforcer le terrain. 

 

 

 

Signes centrés sur les nerfs

 

La plupart du temps, le stress se manifeste par des crispations, des tensions et une irritabilité plus grande. Perturbant la sphère émotionnelle en ne laissant pas l’esprit tranquille, ce stress de type nerveux peut aussi avoir des répercussions indésirables sur l’endormissement et la qualité du sommeil. Pour pouvoir retrouver davantage de sérénité durant la journée et favoriser un sommeil pleinement réparateur, il est intéressant de recourir à la supplémentation. 

 

Protocole

 

  • Ce sont les plantes apaisantes telles que la valériane, la passiflore, la camomille et l’eschscholtzia qui sont les plus recommandées pour chasser le stress et la nervosité. Naturellement efficaces, elles ont l’avantage de respecter pleinement l’organisme et de ne pas favoriser d’accoutumance. Ces plantes peuvent être prises séparément ou bien en complexe.
  • En complément, il peut être bienvenu de renforcer l’organisme en réalisant une cure de magnésium.

 

Petite astuce : Les infusions aux plantes apaisantes ainsi que les huiles essentielles calmantes sont également des alliées toutes naturelles pour amener la détente et l’endormissement avant le coucher. 

lavande fine

Protocole burn-out

"Je suis très stressé et fatigué nerveusement"

 

Signes

 

Les signes d’un burn-out sont variés, mais certains sont caractéristiques : fatigues physique et émotionnelle importante ; sentiment de surmenage, de stress ou d’ennui au travail ; sensation de toute puissance ; incapacité à s’arrêter de travailler ou au contraire, désengagement progressif dans la vie professionnelle ; impossibilité de se détendre ; humeur changeante et perte de patience, etc. La tension nerveuse est alors à son comble et influe négativement sur tous les équilibres de l’organisme et dans tous les aspects de la vie. Pour ne pas en arriver là, il est préférable d’apaiser le mental dès les premiers signes de surmenage. 

 

Protocole

  • Pour lutter contre les fatigues physique et psychique, il est recommandé de faire une cure de corossol, un fruit qui prend aussi le nom de graviola. Riche en fructose, vitamines et minéraux, le corossol contribue à fortifier le corps tout comme l’esprit. Il est particulièrement conseillé en cas de surmenage, d’épuisement lié au stress, de burn-out.
  • Pour renforcer la résistance naturelle de l’organisme aux méfaits du stress et du surmenage, la rhodiola est toute indiquée. Très similaire au ginseng, prisé pour sa racine et ses qualités adaptogènes, la rhodiola est aussi convoitée pour sa racine adaptogène, c’est-à-dire dont les bienfaits s’adaptent aux besoins de l’organisme. Contribuant à renforcer le terrain, dans le respect le plus absolu des équilibres internes, la rhodiola est très pertinente en cas de stress important, de fatigue nerveuse et de manque de tonus. Elle est donc idéale pour renforcer le terrain en complément au corossol.

 

Protocole stress permanent 

"Je suis stressé en permanence"

 

Signes

 

Lorsque l’état de stress et d’anxiété est permanent et qu’il devient difficile de se détendre, l’organisme est profondément affecté dans ses équilibres, induisant des désagréments classiques. Le stress chronique engendre des problèmes de changement d’humeur, de fatigue et parfois même d’inconforts plus importants localisés sur la zone du ventre, par exemple. Parce que le stress permanent est une véritable agression pour votre organisme, il convient de réagir de façon ciblée contre lui. 

 

Protocole 

 

  • Pour retrouver plus aisément toute sa sérénité, et conforter positivement ses équilibres pour une forme optimale, les plantes adaptogènes sont d’un précieux secours. Gomphrena, rhodiola, ashwagandha, basilic et schisandra sont en capacité de répondre à la nervosité permanente en s’adaptant aux besoins particuliers de l’organisme. Elles renforcent la résistance au stress et à la fatigue engendrée par celui-ci.
  • Pour des bienfaits renforcés, il est également possible de leur associer le GABA et le bacopa. En cas de stress permanent, du matin jusqu’au soir, la synergie est idéale.

 

Petite astuce : les huiles essentielles apaisantes et les Fleurs de Bach équilibrantes gagnent à être utilisées en complément, tout comme les Rescue, des formules aux Fleurs de Bach spécialement conçues pour répondre aux situations d’urgence émotionnelles, aux crises de panique, aux réveils brutaux, aux appréhensions ponctuelles et au trac. Toutes ces ressources naturelles sont efficaces pour un petit coup de pouce supplémentaire au cours de la journée.

Les compléments alimentaires sont à utiliser dans le cadre d’un régime alimentaire varié, équilibré, et d’un mode de vie sain. Leurs dosages sont à respecter impérativement. Pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants ainsi que les personnes souffrant de maladies, il est recommandé de se reporter à l’avis d’un médecin ou d’un professionnel de santé.

 

La mélisse, l’aubépine, la passiflore, l’eschscholtzia, le corossol, l’ashwagandha, la schisandra et la bacopa sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes. L’aubépine, la passiflore et l’eschscholtzia sont également déconseillées aux enfants. 
L’aubépine est à utiliser avec la plus grande prudence en cas de troubles cardiovasculaires. Pour éviter toute réaction indésirable, il est préférable de se tourner vers l’avis d’un médecin ou d’un professionnel de santé. La valériane, la passiflore et l’eschscholtzia sont sédatives c’est pourquoi il est recommandé d’éviter la conduite d’un véhicule ou l’usage d’outil dangereux dans les heures qui suivent leur prise. La camomille matricaire est déconseillée aux personnes allergiques aux Astéracées, à l’armoise ou à l’ambroise. L’eschscholtzia est déconseillée aux personnes ayant des antécédents de glaucome, aux personnes allergiques aux plantes de la famille des Papavéracées ou à certains médicaments comme la morphine, la codéine. L’eschscholtzia n’est pas compatible avec l’alcool c’est pourquoi il est recommandé de bannir toute consommation simultanément à sa prise ainsi que pendant toute sa durée d’action. Le corossol ou graviola est déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension, de troubles nerveux ou de cancer. L’ashwagandha est déconseillé aux personnes souffrant d’hyperthyroïdie.

 

En cas de traitement ou de doute sur l’utilisation d’un complément alimentaire, d’une huile essentielle ou d’une Fleur de Bach, demander conseil à un naturopathe, un médecin ou tout autre professionnel de santé.