Le saviez-vous ?

Dans le large choix qu’offrent les produits minceur, certains vantent les mérites d’un capteur de graisses, d’autres ceux d’un brûleur de graisses. Souvent confondus, ces deux bienfaits renvoient à deux types de produits minceur totalement différents. Le choix de l’un ou de l’autre sera à privilégier selon le but recherché. 
 
Un capteur de graisses, comme son nom l’indique, intervient au sein de l’organisme en bloquant mécaniquement l’ingestion des graisses alimentaires. Se faisant, il contribue à diminuer la valeur lipidique des repas, et donc à faire baisser l’apport calorique total. Afin d’être pleinement efficace, un capteur de graisses se compose idéalement de substances lipophiles ayant une affinité pour les lipides ou les composés gras. Ce sont ces dernières qui captent les matières grasses avant leur absorption au sein de l’organisme et qui les éliminent directement via les selles. 
 
Un brûleur de graisses, comme son nom le laisse également imaginer, stimule l'activité de combustion spontanée de l’organisme afin qu’il brûle lui-même plus efficacement les lipides ingérés. Ce phénomène naturel est appelé thermogenèse. Un brûleur de graisses renferme ainsi des substances propres à activer le métabolisme, à augmenter la lipolyse, et ainsi la dépense énergétique du corps.

La minceur est un objectif difficile à atteindre, du fait de la complexité du fonctionnement interne de l’organisme, d’une part, et de la diversité des problématiques. On distingue généralement les objectifs minceur qui s’insèrent dans une visée globale, à ceux qui se rattachent à un résultat beaucoup plus ciblé comme peuvent l’être l’atténuation de la cellulite, le souhait de retrouver un ventre plat ou encore la volonté de mieux contrôler le métabolisme des sucres. 

 

-    Action minceur globale (il n’est pas impératif d’associer 4 ou 5 compléments alimentaires, de nombreuses formules minceur en réunissant plusieurs) 
A, attraper ou de capturer les graisses, 
B, brûler les graisses et sucres, 
C, contrôler la faim, 
D, drainer et détoxifier l’organisme. 

 

-    Action minceur ciblée : 
1, complément alimentaire dédié à la problématique choisie, 
2, association ou non à un complément alimentaire à visée complémentaire.

pomme

Protocole 1 : "Je souhaite affiner un silhouette en perdant quelques kilos"

 

Profil

 

Sans être en surpoids, vous avez quelques kilos en trop qui impactent votre silhouette et vous alertent sur votre hygiène de vie ou votre alimentation quotidienne. Si les produits naturels peuvent être d’un grand secours, temporairement, pour affiner votre silhouette, ils ne sauraient être efficaces sans une alimentation très saine et très équilibrée jour après jour. Pensez donc à coupler votre cure minceur à un rééquilibrage de votre alimentation ou à la pratique régulière d’une activité physique.

 

Solution

 

La première étape consistera à brûler les graisses, la seconde, à drainer l’organisme, tout ceci à l’aide de plantes dédiées. L’association entre le maté et le thé vert est, par exemple, très pertinente : le maté active la dégradation des lipides par la thermogénèse tandis que le thé vert, qui est à la fois un brûleur de graisse et un draineur, active l’épuration des graisses tout en éliminant les toxines accumulées au sein de l’organisme. Parce que ces actions combinées de brûlage et de drainage des corps gras peuvent se révéler épuisantes, il est conseillé de prendre, en complément, de la vitamine B6.

Protocole 2 : "Je suis gourmand et souhaite diminuer mes apports caloriques quotidiens"

 

Profil

 

Vous êtes gourmand et bon vivant, vous avez tendance à manger trop gras, trop sucré et trop salé. Pour diminuer vos apports caloriques quotidiens, les compléments alimentaires naturels sont intéressants puisqu’ils vous permettront de limiter l’absorption des graisses et des sucres tout en réduisant la satiété. Pour observer des bénéfices rapidement et surtout les conserver après le régime minceur, adoptez des habitudes alimentaires plus saines et plus en phase avec les besoins de votre organisme.

 

Solution

 

Pour éviter l’assimilation néfaste des lipides et glucides par l’organisme, il est tout d’abord conseillé de se tourner vers un capteur de graisses naturel comme le nopal, les pectines de pommes ou le chitosan. Parce qu’il convient aussi de réduire les envies de salé ou de sucré et de conforter la satiété, les coupe-faim sont recommandés. Le nopal, qui contribue également à enrayer la faim, est un allié minceur central dans le cadre de ce régime minceur. Bien sûr, il est possible de se tourner vers d’autres alliés coupe-faim tels que le konjac ou le fucus. 

Protocole 3 : "J'ai tout le temps faim et souhaite remédier à ce facteur de prise de poids"

 

Profil

 

Vous avez tout le temps faim ce qui vous pousse à grignoter entre les repas. Parce que ces grignotages intempestifs n’avantagent pas vos équilibres ni votre silhouette, il est essentiel de prendre en main cette faim indésirable. Les produits naturels qui entretiennent la sensation de satiété et ceux qui captent les graisses sont intéressants pour vous aider dans cet objectif minceur.

 

Solution

 

Pour couper la faim, il est conseillé d’adopter le konjac, une racine bien connue qui se gonfle au contact de l’eau et encourage la satiété. Pour limiter les répercussions négatives de la faim, même en cas de grignotage, il est intéressant de prendre, en complément du coupe-faim, un capteur de graisses tel que le chitosan. Les matières grasses seront ainsi captées et évacuées avant qu’elles soient assimilées par l’organisme. 

Protocole 4 : "J'ai des envies irrésistibles de sucré et souhaite aller vers davantage d'équilibre."

 

Profil

 

Les envies de sucré sont irrépressibles et incitent à consommer toujours plus alors que les besoins fondamentaux de l’organisme en la matière sont très maigres… Pour contrer ces envies, rien de tel qu’un régime minceur associant une plante à effet coupe-faim et une substance naturelle soutenant le bon métabolisme des sucres. Pensez aussi à faire de l’exercice, cela permettra aussi d’éliminer le sucre !

 

Solution

 

Pour couper les envies de sucré, le griffonia est un allié naturel de choix. C’est grâce à ses teneurs en 5-HTP, du fait de son lien avec la production de sérotonine, qui a un effet sur la régulation de l’appétit. Le griffonia est particulièrement efficace pour inhiber l’envie d’aliments riches en glucides ou calories. Pour réguler les sucres au sein de l’organisme, c’est le chrome qui est conseillé.

Protocole 5 : "J'ai de la cellulite et des jambes lourdes"

 

Profil

 

Peau d’orange et jambes lourdes vont souvent de pair, c’est pourquoi une prise en main minceur ne suffit pas et peut être couplée à une cure naturelle favorable à la bonne circulation des jambes. De cette façon, les jambes seront efficacement soulagées, et allégées, la cellulite estompée. Vous réconcilierez ainsi bien-être et beauté naturellement !

 

Solution

 

Côté minceur, il faut d’abord se tourner vers des anti-capitons tels que le marc de raisin ou les queues de cerise. Ces deux actifs naturels éliminent l’eau en excès tout en délogeant les graisses rebelles. Petite astuce, leur action d’élimination peut être renforcée par celle de la piloselle ou de la reine des prés. Côté circulation, l’association de la vigne rouge et du sélénium est idéale. 

Protocole 6 : "je souhaite optimiser mes séances de sport et perdre un peu de poids."

 

Profil

 

Vous faites du sport mais ne séchez pas ? Les séances de sport n’entraînent pas forcément une perte de poids significative, c’est pourquoi il peut être intéressant de réaliser une cure minceur adaptée en complément. Pour une efficacité optimale et une ligne parfaite, cette cure minceur nécessitera, en premier lieu de brûler les graisses, en second lieu de favoriser l’élimination. Un complément alimentaire multivitaminé et/ou riche en minéraux, pourra compléter cette formule.

 

Solution

 

Pour brûler les graisses, la L-carnitine est toute indiquée ! Cet acide aminé intervient dans le transport des graisses au sein de l’organisme ainsi que dans leur transformation pour fournir de l’énergie. La L-carnitine est aussi reconnue pour le rôle essentiel qu’elle joue auprès des muscles du corps. Pour stimuler l’élimination, la sève de bouleau, également énergisante et reminéralisante est une alliée incontournable ! Si vous souhaitez booster davantage votre vitalité, n’hésitez pas à prendre des vitamines B et C ainsi que des minéraux comme le calcium, le magnésium et le zinc.

Et la détox dans tout ça ?

 

Souvent associée à la minceur, la détox détient des répercussions positives sur la minceur, mais ne constitue pas en tant que telle, et seule, une solution minceur à part entière. En effet, la détoxification concerne plus précisément l’élimination des toxines et des impuretés accumulées au sein de l’organisme. En favorisant les fonctions d’élimination de l’organisme, elle peut toutefois compléter les bienfaits d’un programme minceur à visée plus précise, comme nous venons de le voir précédemment. Par ailleurs, la stimulation du métabolisme provoquée par les actions minceurs déployées entraîne une production de déchets importante, pour laquelle la détox apporte des solutions. Elle apparaît ainsi comme une étape essentielle, que ce soit avant ou après un régime minceur, pour nettoyer le corps et conforter ses équilibres vertueux.

 

détox

Les compléments alimentaires sont à utiliser dans le cadre d’un régime alimentaire varié, équilibré, et d’un mode de vie sain. Leurs dosages sont à respecter impérativement. Pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants ainsi que les personnes souffrant de maladies, il est recommandé de se reporter à l’avis d’un médecin ou d’un professionnel de santé.

 

Les produits minceur sont fortement déconseillés aux personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est inférieur ou égal à 18,5, aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants et adolescents de moins de 18 ans ainsi qu’aux personnes âgées.

 

Le maté est déconseillé aux personnes souffrant de maladies cardiaques, d’hypertension artérielle, de troubles anxieux, d’insomnies, d’ulcères gastriques ou duodénaux. 
Le chitosan est déconseillé aux personnes allergies aux crustacés. 
Le konjac doit impérativement être pris à distance des médicaments (3 heures). 
Les queues de cerises ne sont pas compatibles avec la prise d’antidépresseurs.
Le fucus est déconseillé aux personnes souffrant de tachycardie et de problèmes thyroïdiens.
Le griffonia et la L-carnitine sont déconseillés aux personnes souffrant d’épilepsie. 
La piloselle est déconseillée aux personnes allergiques à cette famille de plantes. 
La reine des prés est déconseillée aux personnes intolérantes à l’aspirine.