Soldes Hiv 2019Soldes Hiv 2019

Notre atout : Conseils et suivis

Nos experts Onatera.com se chargent de sélectionner les meilleurs produits naturels disponibles sur le marché mais aussi de vous conseiller.

Ces articles peuvent vous intéresser...
Une spiruline de qualité : qu'est-ce que c'est ?

Maca et guarana, les partenaires vitalité de tous les jours

Mois sans tabac : nos astuces naturelles


Partagez cet article Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Tea-tree, un creuset d'actifs aux vertus purifiantes

Parfois appelé tea-tree, conformément à sa dénomination anglo-saxonne, ou bien « arbre à thé », selon la traduction française, l’arbre à thé porte mal son nom… Vous avez déjà entendu parler de l’huile essentielle de tea-tree mais ignorez quelles sont ses propriétés ? Vous souhaiteriez recourir à cet élixir végétal très vertueux pour la vitalité de l’organisme mais ne savez pas du tout comment l’utiliser en toute sécurité ? Nous nous proposons de vous éclairer sur tous ces points en remontant, avec vous, aux premiers usages du tea-tree et aux premières suppositions de bienfaits faites par les aventuriers qui l’ont découvert. Vous apprendrez, peut-être avec étonnement, que l’huile essentielle d’arbre à thé constitue une solution naturelle pertinente pour la saison !

 

Une histoire de découvertes australiennes

« Tea-tree », tel fut le nom donné à l’arbre à thé par ceux, étrangers à l’Australie, qui l’ont découvert en 1770. Partis pour une expédition sur l’île-continent, le navigateur James Cook et son équipage découvrent, par hasard, le tea-tree, ainsi que ses nombreuses applications. En mettant pieds à terre, ils sont tout d’abord séduits par la fraîcheur de l’infusion réalisée avec les feuilles de l’arbre à thé, puis surprennent les populations locales utilisant ces feuilles pour confectionner des cataplasmes afin de soulager toutes sortes de maux légers du quotidien. Dès lors, il n’est plus possible d’ignorer que l’arbre à thé constitue une source de bienfaits.
Ce n’est, toutefois, qu’à partir des années 1920 que les chimistes s’attèlent à la distillation des feuilles de tea-tree pour en confirmer les propriétés. La découverte des vertus purifiantes de l’arbre à thé ouvre une ère qui lui est particulièrement propice et pendant laquelle son huile essentielle est extrêmement utilisée, à tel point que, durant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement australien prévoit un flacon pour chaque trousse à pharmacie de l’armée et de la marine australiennes. Après avoir fait ses preuves, et dès la diffusion des premières molécules de synthèse, cette huile essentielle précieuse disparaît des usages, son succès n’ayant finalement été que très bref. Aujourd’hui, sous l’influence de l’essor de la naturopathie, l’huile essentielle de tea-tree est pleinement réhabilitée. 

 

Le tea-tree, un arbre australien cousin de l’eucalyptus

Appréciant les sols marécageux et humides correctement ensoleillés, l’arbre à thé a besoin, pour se développer, d’un climat subtropical avec d’abondantes pluies annuelles. Natif d’Australie, il est aujourd’hui cultivé dans d’autres régions du globe, dotées d’un climat qui lui est hospitalier, comme la Nouvelle-Zélande, la Chine ou encore les États-Unis. Appartenant à la famille des Mélaleuques, le tea-tree se présente comme un cousin de l’eucalyptus, du niaouli ou du cajeput, mais n’a rien à voir avec le théier et les véritables feuilles de thé qui ont donné leur nom à cette boisson extrêmement prisée dans le monde. Au niveau botanique, le tea-tree est caractérisé par une écorce parcheminée qui se détache en fines lamelles, par des feuilles alternes persistantes, ainsi que par des inflorescences en épis aux pétales blancs et cotonneux. Sans surprise, au regard des parties de l’arbre convoitées depuis les temps les plus anciens, sur le sol australien, ce sont les feuilles de l’arbre à thé qui donnent leur valeur à cet arbre faussement associé au thé.

 

Des feuilles réunissant 100 principes actifs aromatiques

Réunissant pas moins d’une centaine de composants, les feuilles de tea-tree surprennent, au premier chef, par leur richesse aromatique. L’arbre, odorant, dégage un arôme médicinal, légèrement boisé, rappelant celui de l’alcool. Les principaux actifs chimiques à relever sont le terpinéol (1,4) et les terpènes, substances présentes dans de nombreuses plantes et responsables de certains bienfaits majeurs du tea-tree. Particulièrement concentrées en actifs, les feuilles de l’arbre à thé sont aujourd’hui principalement utilisées pour la distillation d’huiles essentielles biologiques, aux multiples bienfaits et usages.

 

Des qualités purifiantes et protectrices soutenues

Douce, car particulièrement bien tolérée au niveau cutané, l’huile essentielle de tea-tree est principalement purifiante, fortifiante et positivante. Souvent louée pour ses effets positifs sur la sphère cutanée, cette quintessence de feuilles odorantes est ainsi souvent convoitée pour ses effets beauté, notamment sur les peaux à problèmes. Elle est pourtant une source bien plus exceptionnelle de bienfaits pour le bien-être de l’organisme et le renforcement de ses défenses naturelles. Idéale pour opposer une plus grande résistance contre les maux de l’hiver, contre la fatigue physique ou psychique, contre la déprime saisonnière, la nervosité et l’agitation due au stress, l’huile essentielle de tea-tree se présente comme la parfaite alliée des saisons froides où la vitalité du corps, comme de l’esprit, est mise à mal.

Sans aucune contre-indication notable, l’huile essentielle de tea-tree présente la particularité d’être particulièrement inoffensive pour les équilibres internes, à condition d’être utilisée correctement, dans le respect des dosages recommandés. Étonnamment, elle est donc autorisée chez la femme enceinte de plus de 5 mois et chez l’enfant de plus de trois ans, en externe, préalablement diluée dans une huile végétale, ou bien par inhalation.

 

Les différents usages de saison de cette panacée

En prévention :

Astuce n° 1 : Pour une cure automnale et hivernale axée sur l’atténuation de la fatigue, prendre une goutte d’huile essentielle de tea-tree intégrée à une cuillère à café de miel de thym, à fréquence de cinq matins par semaine, durant un à trois mois.

Astuce n°2 : Pour lutter contre une fatigue importante ou pour éviter les baisses de forme au changement de saison, utiliser, matin et soir, en friction sur la poitrine, un mélange associant 50 gouttes de chacune des huiles essentielles suivantes : tea-tree, thym linalol et ravintsara, à 40 ml d’huile végétale de jojoba.

En soutien :

Astuce n°1 : Pour atténuer les premiers signes d’un mal de gorge, faire un gargarisme à l’aide de deux gouttes de tea-tree diluées dans du miel et de l'eau chaude.

Astuce n°2 : Pour soulager un encombrement nasal important, appliquer sur le front ou autour des yeux (en veillant bien à ne pas toucher les yeux) 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de tea-tree avec un soupçon d’huile végétale d’amande douce ou de noisette.

Commentaires

Aucun commentaire à afficher

Poster un commentaire


Notre atout : Conseils et suivis

Nos experts Onatera.com se chargent de sélectionner les meilleurs produits naturels disponibles sur le marché mais aussi de vous conseiller.

Ces articles peuvent vous intéresser...
Une spiruline de qualité : qu'est-ce que c'est ?

Maca et guarana, les partenaires vitalité de tous les jours

Mois sans tabac : nos astuces naturelles