Notre atout : Conseils et suivis

Nos experts Onatera.com se chargent de sélectionner les meilleurs produits naturels disponibles sur le marché mais aussi de vous conseiller.

Ces articles peuvent vous intéresser...
L'aromathérapie au service des femmes

Bambou : le secret pour une peau de bébé

Peau sèche ? déshydratée ? Découvrez l'infinie douceur des huiles végétales


Partagez cet article Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Soins cosmétiques & perturbateurs endocriniens : comment éviter ce duo néfaste ?

Bien connus aujourd'hui, les perturbateurs endocriniens effraient par les répercussions néfastes qui leur sont attribués. Si nous les appréhendons tous, nous ne savons pas toujours ce qu'ils sont réellement. Quels noms prennent-ils sur la composition de nos produits ? Sont-ils les seuls à présenter des risques pour notre santé ? Comment mieux choisir ses soins de beauté et d'hygiène au quotidien ? Nos experts vous donnent les informations pratiques qui vous permettront de vous protéger du pire. 

 

Les perturbateurs endocriniens sèment à nouveau la polémique dans l'univers de la cosmétique ! Utilisables sur le temps long, les soins beauté renferment, en effet, des conservateurs qui ne sont pas toujours des plus sains pour notre peau et notre organisme... Difficile sans s'y connaître de faire un choix parmi les produits cosmétiques car leur composition reste souvent insondable pour nos yeux novices. Alors que certains ingrédients encore autorisés par législation ne sont pas toujours bons pour nos équilibres, d'autres sont désormais strictement proscrits. Pourtant, et c'est la découverte qui relance le débat, certaines formules cosmétiques n'ont par été revues afin de répondre à la nouvelle réglementation. Comment éviter de consommer des perturbateurs endocriniens en mettant votre crème de jour ou en utilisant simplement un gel douche ? Nos experts ont listé pour vous les ingrédients à bannir de vos cosmétiques et soins d'hygiène ainsi que les labels à privilégier au moment de vos achats. A lire absolument ! 

 

Pourquoi faire le choix du bio ? 

cosmétique bio

Les expositions répétées à certaines substances contenues dans les soins cosmétiques ou d'hygiène conventionnels peuvent nuire au bien-être et à la santé. Certaines substances sont loin d'être anodines et présentent une menace sur les équilibres internes, comme les substances allergènes, les perturbateurs endocriniens ou encore les produits toxiques. Les chercheurs manquent aussi de recul sur l'utilisation de certaines substances supposées dangereuses. Le choix d'un soin le plus naturel possible, certifié par un label bio, garantit l'absence de produits toxiques et du plus grand nombre de perturbateurs endocriniens ce qui diminue les risques d'effets indésirables sur le court terme, tout comme sur le long terme. Le mot d'ordre lorsque vous choisissez vos produits beauté : privilégiez ceux qui affichent la composition la moins longue et qui détiennent une naturalité exemplaire, attestée par l'apposition d'un label bio !

Quelles sont les substances indésirables de nos soins du quotidien ? 

Certaines substances sont considérées comme indésirables soit parce qu’elles constituent un facteur de pollution pour l’environnement, soit parce qu’elles représentent un risque pour l’organisme, soit les deux. Il convient de noter que les produits indésirables ne sont pas forcément interdits par la législation. « Indésirable » ne signifie pas nécessairement « toxique ». Toutes les substances dites indésirables ne sont donc pas à placer sur le même plan. 

En voici les principales : 

Le sulfate
Le sulfate ou sodium lauryl sulfate est un tensioactif sulfaté avec une action détergeante. Il s’agit davantage d’une substance irritante pour la peau que d’un actif réellement nocif, toutefois il vaut mieux s’abstenir afin d’éviter un certain inconfort de la peau. 

Les perturbateurs endocriniens
Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui font actuellement l’objet de débats par les Etats membres de l’Union européenne en vue d’obtenir une définition et de mettre en place une réglementation commune. De l’issue des débats dépendra l’interdiction ou la limitation de certaines substances liées aux perturbateurs endocriniens, considérés comme pouvant porter atteinte à l’organisme. On relève notamment des perturbateurs endocriniens dans les pesticides, mais aussi dans les phtalates, l’aluminium, les parabens, le bisphénol, régulièrement présents dans les produits conventionnels du quotidien, gels douche compris.
 
Phénoxyéthanol 
Le phénoxyéthanol est un conservateur chimique fréquemment utilisé dans les produits d’hygiène comme les gels douche, pour limiter le développement de micro-organismes. Il fait partie de la famille des éthers de glycol, utilisés dans de nombreuses applications industrielles. Sa concentration maximale autorisée en Europe est de 1 %. Il peut se retrouver sous de nombreuses appellations : « phénoxyéthanol », « phénoxytol », « EGPhE » ou encore « 2 – phénoxyéthanol ». Ce conservateur est reconnu comme allergisant, susceptible de provoquer des réactions cutanées notamment chez les jeunes enfants. Il serait également nuisible pour l’organisme. 

Dioxyde de titane 
Le dioxyde de titane ou oxyde de titane est un minerai composé d’oxygène et de titane de formule TiO2 qui se trouve dans la nature sous forme de rutile, un minerai de dioxyde de titane enrichi avec du fer, chrome, vanadium, étain, tantale et niobium. Il apparaît sous plusieurs appellations telles que nano-TiO2, CI 77891, E171… On le retrouve un peu partout dans les produits cosmétiques et d’hygiène, dont les gels douche. Des études scientifiques sont en cours et il semblerait que la substance présente des risques considérables pour l’organisme, notamment celui des enfants. 

Quels sont les labels bio, gages de qualité ?

Ecocert 
Il s’agit d’un organisme de certification indépendant qui délivre un niveau de certification biologique et écologique. Selon ses critères, au moins 95 % du produit doit être naturel ou d’origine naturelle. Les ingrédients issus de la pétrochimie sont prohibés. Pour la certification Cosmétique bio, au moins 95 % des ingrédients doivent être végétaux et 10 % issus de l’agriculture biologique. Pour la certification Cosmétique éco, ces taux sont ramenés respectivement à 50 % et 5 % . Le label ne donne pas d’indication pour permettre au consommateur de distinguer les substances naturelles et chimiques.  La marque Ce’bio qui propose des gels douche, possède ce label. 

Cosmebio
Il s’agit d’une association professionnelle à l’origine d’une charte « cosmétique écologique biologique », référentiel partagé avec Ecocert. Il s’agit du label le plus répandu en cosmétologie. Au moins 95 % des ingrédients des produits ont l’obligation d’être naturels ou d’origine naturelle. Les OGM sont interdits, tout comme les ingrédients issus de la pétrochimie. Des normes sont fixées en termes de biodégradabilité. On retrouve notamment, dans les gammes de gels douche, les marques Cattier, Puraloe, Coslys, Melvita, Biofloral, Secret de provence et Douce nature. 

BDIH
Le label est octroyé par un organisme indépendant, l’International Organic and Natural Cosmetics Corporation (IONC). Le BDIH est l’association fédérale des entreprises allemandes pour les soins corporels, les produits diététiques, les compléments alimentaires et les médicaments. Selon ses critères, un certain pourcentage des ingrédients (défini sur l’emballage) doit être issu de l’agriculture biologique, ou, à défaut, le produit doit contenir au minimum 95 % d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique. Un nombre restreint d’additifs et de matières premières peuvent être utilisées et les ingrédients issus de la pétrochimie sont interdits. De même, les huiles estérifiées et les matières premières hydrogénées doivent être limitées. Seuls 690 ingrédients sont autorisés. 

Nature&Progrès
Nature&Progrès est une fédération européenne et française d’agriculteurs et de consommateurs qui souhaite promouvoir l’agriculture biologique. Le label est octroyé par des organismes indépendants et par Nature&Progrès. Le cahier des charges est strict : l’ensemble des actifs doivent être issus de l’agriculture biologique, l’huile de palme est en principe interdite et les nanoparticules de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc sont bannies. Ce label est particulièrement exigeant. En revanche la proportion d’ingrédients d’origine naturelle n’est soumise à aucun quota. Les marques Helvetia natura et Cosmo naturel possèdent ce label.

Natrue
Natrue est une ONG (organisation non gouvernementale européenne). Ce sont des certificateurs indépendants qui octroient le label. Il restreint le nombre d’additifs et de matières premières, et impose des proportions minimales d’ingrédients naturels non modifiés au cours de la fabrication. Trois niveaux de certification existent, définissant un pourcentage d’ingrédients végétaux bio : « cosmétiques biologiques » (le plus fort, avec 95 % minimum), « cosmétiques en partie biologiques » (70 %) et « cosmétiques naturels ». Weleda propose des gels douche labellisés Natrue.

NSF et NPA 
A l’origine, ces certifications ont été créées pour les soins cosmétiques aux USA. Le label NSF garantit un minimum de 70 % d’ingrédients biologiques produits selon des directives strictes. Les OGM (organismes génétiquement modifiés), les ingrédients irradiés et ceux à base de pétrole dont proscrits. Le label NPA garantit la présence d’au moins 95 % d’ingrédients naturels tirés de sources renouvelables et n’ayant fait l’objet d’aucune altération chimique. La marque Desert Essence propose des gels douche possédant ces labels.  

Soil Association Organic et Soil Association 
Ce label britannique garantit un mode de production respectueux de l’environnement. L’organisme indépendant Soil Association Certification propose deux types de certifications :
Soil Association Organic, avec un minimum de 95 % d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique. Un ingrédient non bio ne peut remplacer un bio pour des raisons économiques. Soil Association Approved : le produit contient des ingrédients naturels, pas forcément issus de l’agriculture biologique. Les engrais artificiels, les pesticides chimiques, les nanotechnologies et les OGM ne sont pas autorisés, ni les ingrédients potentiellement nocifs pour l’homme et l’environnement, comme les parabens, les produits pétrochimiques, etc. Ce label, très exigeant, est encore peu répandu en France.

 

Retrouvez tous nos produits cosmétiques naturels sans ingrédients interdits

Commentaires

Micheline Carpels - 01/11/2017

Bonsoir, Merci pour cet article très intéressant!! Bonne soirée ;-)

Poster un commentaire


Notre atout : Conseils et suivis

Nos experts Onatera.com se chargent de sélectionner les meilleurs produits naturels disponibles sur le marché mais aussi de vous conseiller.

Ces articles peuvent vous intéresser...
L'aromathérapie au service des femmes

Bambou : le secret pour une peau de bébé

Peau sèche ? déshydratée ? Découvrez l'infinie douceur des huiles végétales