" Le naturel à votre service "
Partagez cet article
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Les huiles essentielles pertinentes en période d'allergies saisonnières

Les huiles essentielles pertinentes en période d'allergies saisonnières

Le nez qui coule, la succession d’éternuements, la gorge irritée et les yeux gonflés qui picotent ou qui démangent : les signes sont là, vous êtes bel et bien confrontés à une allergie saisonnière. En effet, à l’approche du printemps, les arbres se chargent de pollen, un allergène pour certains d’entre nous. Lorsque celui-ci est disséminé dans l’air, les crises d’allergie se font plus fréquentes, les voies respiratoires étant assaillies. Le corps réagit de manière excessive en produisant de l’histamine, une substance chimique destinée à le protéger de certaines substances externes comme le pollen, et qui cause les réactions que l’on connaît. L’aromathérapie propose un certain nombre d’huiles essentielles et d’eaux florales, qui peuvent aider à lutter contre ces gènes particulièrement désagréables, et ainsi nous permettre d’appréhender de manière plus sereine l’arrivée du printemps. Les huiles essentielles d’estragon, de thym et de romarin permettent de renforcer l’organisme fragilisé, celles d’eucalyptus et de pin sylvestre facilitent la respiration, tandis que des eaux florales de mélisse, de tea tree et d’eucalyptus globuleux soulagent les yeux irrités. 

 

Les huiles essentielles pour renforcer le terrain

Le thym thujanol et le romarin pour se fortifier 

L’huile essentielle de thym vulgaire à thujanol a des propriétés tonifiantes qui aident à lutter contre un état de fatigue générale de l’organisme. Véritable stimulant, le thym thujanol originaire du pourtour méditerranéen dont les sommités fleuries sont distillées aide également à décongestionner les voies respiratoires. Ainsi, l’huile essentielle de thym thujanol peut être utilisée par olfaction, diffusion, inhalation, ou encore sous forme de massage du dos, diluée dans une huile végétale et appliquée sur la poitrine. L’huile essentielle de thym thujanol peut également se prendre par la voie orale, entre 1 à 3 gouttes versées sur un comprimé neutre ou simplement diluées dans du miel. L’huile essentielle de romarin présente les mêmes qualités fortifiantes et tonifiantes. Ainsi, elle est utilisée en cas de fatigue générale et est réputée pour ses propriétés revitalisantes, en cas de faiblesse de l’organisme. Elle s’utilise en inhalation ou en massage sur le haut du dos, diluée dans une huile végétale. 

L’estragon pour revitaliser l’organisme

L’estragon autrement appelé « herbe aux dragons » ou serpentine, est une plante vivace cousine de l’armoise, conseillée pour lutter contre les allergies saisonnières. La plante entière est distillée pour obtenir l’huile essentielle, riche d’une essence aromatique constituée de méthylchavicol ou estragole, un principe actif favorable en cas d’allergies saisonnières, mais aussi en cas d’autres formes d’allergies comme celles aux acariens, poils d’animaux, poussière). Ainsi, il est recommandé de garder sur soi de l’huile essentielle d’estragon pendant le printemps et de l’utiliser en cas de crise, cette dernière se manifestant par une toux allergique, une série d’éternuements ou encore une démangeaison de la gorge ou des yeux. Dans ce cas, une simple goutte versée sur un comprimé neutre, à avaler avec un grand verre d’eau, ou sur un demi-sucre à laisser fondre sur la langue peut s’avérer apaisant. Pour davantage d’efficacité, il est également possible de masser son plexus solaire et le creux de ses poignets avec deux gouttes d’huile essentielle d’estragon, éventuellement diluées dans une huile végétale pour les peaux les plus sensibles. 

La recette à base d’estragon 

Mélanger 15 gouttes d’huile essentielle d’estragon avec 15 gouttes d’huile essentielle de camomille matricaire. Diffuser ensuite la préparation dans la chambre, au moins une heure avant le coucher. Renouveler l’opération plusieurs fois dans la journée au besoin, mais ne pas excéder 15 jours.

 

Soulager les voies respiratoires avec des huiles essentielles

L’huile essentielle d’eucalyptus pour une respiration apaisée

Les feuilles très odorantes de ce grand arbre originaire d’Australie, une fois distillées, donnent une huile essentielle riche en eucalyptol, un actif utile dans l’évacuation des voies respiratoires. Nez et gorge se voient ainsi dégagés des substances allergènes qui nuisent à une respiration normale. L’huile essentielle d’eucalyptus globuleux et/ou radié s’emploie en inhalation, au moyen de quelques gouttes versées sur un mouchoir et après dilution avec une huile végétale, en massages sur le plexus solaire. 

L’huile essentielle de pin sylvestre pour des voies respiratoires libérées

L’huile essentielle de pin sylvestre a une action tonifiante sur l’organisme, bien souvent affaibli par les allergies, d’autant que celles-ci peuvent durer de quelques jours à quelques semaines, une durée éprouvante où les mécanismes de défenses spontanées sont soumis à rude épreuve. L’huile essentielle de pin sylvestre présente également, de manière plus ciblée, une action décongestionnante pour les voies respiratoires. Elle est donc tout indiquée pour aider à surmonter les allergies saisonnières !

La recette pour une meilleure respiration

Inhaler pendant 10 minutes, 2 à 3 fois par jour, 4 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus globulus mélangées à 2 gouttes d’huile essentielle de Niaouli et 2 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre dans un bol d’eau bouillante. 

 

Les hydrolats pour calmer les yeux

Les huiles essentielles étant fortement concentrées, elles paraissent beaucoup trop fortes pour être appliquées directement sur les yeux, pourtant rudement malmenés lors des allergies saisonnières. Yeux larmoyants, gène persistante, démangeaisons, gonflement des paupières, les yeux font souffrir au même titre que les voies respiratoires. Les concentrations beaucoup plus douces des hydrolats, appliqués en compresses imbibées sur les yeux, offrent une alternative intéressante pour les soulager, tel que l’hydrolat d’eucalyptus globulus, de mélisse ou encore de tea tree

L’hydrolat de mélisse, apaisant

Les vertus adoucissantes et tranquillisantes de la mélisse aux arômes citronnés enivrants en font un allié de choix pour calmer les yeux irrités. Cette plante mellifère et herbacée fait partie de la pharmacopée universelle, notamment pour ses propriétés relaxantes, sa capacité à atténuer le stress et l’anxiété. Imbibée de mélisse, la compresse ainsi appliquée sur les yeux permet de les soulager et de calmer l’irritation. L’opération est à renouveler à chaque crise. 

L’hydrolat de tea tree, tonifiant

Si le tea tree est plus souvent connu pour ses vertus assainissantes et purifiantes, son spectre d’action est large et s’étend aux allergies. Ce sont ses feuilles longtemps confondues avec celles de thé qui contiennent les propriétés tonifiantes, qui en font un stimulant et un fortifiant général. Ainsi, son hydrolat peut être utilisé en cas d’irritation des yeux. 

L’hydrolat d’eucalyptus globuleux, libérateur

Extrêmement rafraîchissant et positivant, l’hydrolat d’eucalyptus globuleux appliqué en compresse sur les yeux donne une sensation de bien-être. Outre son action purifiante et assainissante, l’hydrolat d’eucalyptus globuleux obtenu à partir des feuilles de l’arbre apaise et calme les irritations. Il n’est plus question de subir les désagréments sans pouvoir agir. Ne vous laissez plus martyriser par le pollen !   

Précautions d’emploi : 

Les huiles essentielles sont composées à 100% de principes actifs. Cette forte concentration induit de rester vigilant avant toute utilisation et de respecter une posologie déterminée, ainsi qu’une durée limitée. Il convient de s’assurer auprès d’un aromathérapeute ou d’un professionnel de santé de l’utilisation sans danger d’une huile essentielle notamment pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants. Il ne faut jamais appliquer une huile essentielle sur les muqueuses (oreilles, nez, yeux). Avant toute application cutanée, il faut bien mélanger l’huile essentielle à une huile végétale. Certaines huiles étant photosensibilisantes, il ne faut pas s’exposer au soleil après leur application. Enfin, il est nécessaire de se laver les mains après usage

Commentaires

Aucun commentaire à afficher

Poster un commentaire

Nom :
Recopiez le code ci-dessous :
Captcha
Recharger l'image
Commentaire :
Santeonaturel Naturopathe Christophe Drezet
Notre atout : Conseils et suivis
Christophe DREZET travaille en naturopathie depuis presque 30 ans et collabore avec
Maboutiqueonaturel pour vous apporter
conseils et suivis.

Ces articles peuvent
vous intéresser...

Onatera.com