Retour à Digestion

ARTICLE

Intestin paresseux, sensible ou irritable ? Voici quelques conseils simples et naturels

Voici 8 règles d’or pour un bien-être intestinal :
Notre système digestif est un grand sensible, sensible à ce qu’on lui sert à manger et à boire, mais aussi à nos habitudes de vie, aux hôtes indésirables qui le traversent et surtout à nos émotions. Pour le laisser mener parfaitement ses activités essentielles, mieux vaut prendre les devants.

Intestin paresseux, sensible ou irritable ? Voici quelques conseils simples et naturels

Voici 8 règles d’or pour un bien-être intestinal :
Notre système digestif est un grand sensible, sensible à ce qu’on lui sert à manger et à boire, mais aussi à nos habitudes de vie, aux hôtes indésirables qui le traversent et surtout à nos émotions. Pour le laisser mener parfaitement ses activités essentielles, mieux vaut prendre les devants.


1. Manger équilibré et diversifié

A force d’être lu et entendu, ce conseil peut finir par lasser. Il est pourtant la pierre angulaire du système digestif et le garant le plus sûr de son bon fonctionnement, de même qu’une alimentation la moins «industrielle » possible. « Les maladies digestives et intestinales sont clairement moins fréquentes dans les pays où l’on consomme peu de produits transformés dont la plupart sont trop gras, trop sucrés, trop salés », rappelle le Pr Laurent Peyrin-Biroulet, hépatogastro-entérologue.


2. Prendre son temps à table

Idéalement, on devrait consacrer au moins 30 minutes au repas, dit Florence Foucaut, diététicienne nutritionniste. En mangeant lentement et en mastiquant bien les aliments, on optimise la sécrétion des enzymes nécessaires à leur dégradation, on facilite leur assimilation, soulageant ainsi le travail de toute la chaîne digestive, y compris au niveau de l’intestin grêle et du côlon.


3. Veiller à des apports suffisants en fibres

C’est en effet sur elles que repose l’harmonie intestinale, les fibres insolubles augmentant le volume du bol alimentaire et opérant une action mécanique sur le transit ; les fibres solubles ayant un rôle à la fois régulateur du transit et prébiotique, c’est-à-dire qu’elles nourrissent spécifiquement les bonnes bactéries de notre intestin et favorisent ainsi leur multiplication.

Où les trouver ?

La plupart des aliments à fibres contiennent à peu près autant de solubles que d’insolubles, mais certains ont une dominante :
à fibres insolubles : produits céréaliers complets, fruits et légumes à peau comestible (figue, tomate, courgette, poivron, radis…), salade céleri, chou-fleur, légumineuses, fruits secs…
à fibres solubles : avoine, seigle, orge, aliments riches en pectine pomme, poire, coing, baies, raisin, orange, pêche, pamplemousse) et en insuline (chicorée, oignon, poireau, ail, asperge, artichaut, topinambour, salsifis, endive).


4. Limiter l’alcool

L’alcool est très agressive pour les muqueuses gastro-intestinales. Même en l’absence de symptômes, arrive un moment où, à force d’être « brûlées », irritées, elles risquent de se rebeller et de « s’enflammer », de devenir hypersensibles.


5. Se protéger des salmonelles

Ces bactéries sont le plus souvent impliquées dans les toxi-infections alimentaires. Dans son ouvrage, Giulia Enders préconise notamment de privilégier les planches à découper en plastique plutôt qu’en bois, dont les fissures peuvent être des nids à bactéries pathogènes, et de laver soigneusement à l’eau chaude tout ce qui a été en contact avec de la viande crue ou la coquille des œufs (planche à découper, mains du cuisinier, couverts, éponges…).

Autres bons conseils :
- Sortir au dernier moment du réfrigérateur les aliments à base d’œuf ou de lait cru (mayonnaise, crème…).
- Consommer au quotidien des aliments anti-infectieux comme les épices, l’ail et l’oignon.
- Boire du thé vert entre les repas, ou même faire des cures d’extrait de pépins de pamplemousse, de propolis et de charbon actif.
- Ajouter dans les recettes en fin de cuisson une goutte d’huile essentielle, basilicthym ou romarinanethcardamome


6. Utiliser des antibiotiques que si c’est réellement nécessaire

Ces médicaments peuvent modifier profondément notre flore intestinale, la détruire partiellement et peuvent même influer sur les compétences de nos bactéries.
Le message est clair : Prendre des antibiotiques que si la raison est justifiée (donc pas pour un simple rhume !).


7. Rester « cool » et serein et exprimer ses ressentis

L’intestin est une sorte de baromètre de nos émotions. Comme le souligne d’ailleurs le Dr Jacqueline Warnet : « L’insatisfaction, la colère, l’impatience, pour ne citer que quelques-uns de nos sentiments courants, et d’une façon générale tout activité vécue comme stressante, ont une influence sur lui».
Les sentiments et émotions négatives intériorisées, non exprimées, sont les plus néfastes…


8. Ne pas prendre l’habitude de se retenir d’éliminer

Ce réflexe peut, à la longue, démotiver complètement le sphincter interne et finir par provoquer une constipation chronique, des hémorroïdes, des irritations du côlon.


Quelques remèdes naturels :

Il existe des fibres prêtes à l’emploi, qui amélioreront votre transit. Celles-ci se présentent sous forme de carrés à mâcher, à base de son d’avoine, de fruits et de légumes. Elles sont efficaces, pratiques, à emporter avec soi et à prendre avec un grand verre d’eau, notamment en cas de constipation légère ou passagère. La racine de rhubarbe est douce mais constitue un laxatif efficace. Le séné, la bourdaine sont plus efficaces mais peuvent irriter un intestin sensible.

Le psyllium blond : Cette variété de plantain convient aux intestins fragiles. Il augmente le volume des selles en formant un gel protecteur et apaisant pour les muqueuses intestinales. On peut le prendre (toujours avec beaucoup d’eau) sous forme de poudre, à raison d’une grosse cuillère à café par jour au début, puis en augmentant progressivement jusqu’à trouver le bon dosage.

Les probiotiques et les prébiotiques :  On les prend en cure de 10 à 20 jours par mois, aussi souvent que nécessaire, lorsque la flore intestinale est perturbée, fragilisée. Il en existe de nombreuses variétés. Il ne faut pas hésiter à rechercher la formule qui convient à son propre organisme.

Le charbon actif est un nettoyeur doux du système digestif. Il est à prendre en cure, loin des médicaments, avec suffisamment d’eau.

Les extraits de plantes digestives, calmantes, les enzymes digestives : Permettent de faciliter les processus digestifs au quotidien, sans effets secondaires.

Sources : Santé Magazine - Christophe D. Naturopathe Maboutiqueonaturel

Un peu de lecture

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Afin de vous offrir la meilleure expérience d'achat, nous utilisons des cookies. Ils nous permettent de vous adresser un contenu de meilleure qualité, plus personnalisé et nous aide à concevoir un site plus pertinent.

Une expérience optimale dans le respect de votre vie privée

Le refus de certains cookies peut dégrader votre expérience.

Si vous choisissez d'accepter tous les cookies, les données que nous conserverons seront totalement anonymisées. Concrètement cela veut dire que ni Onatera ni ses partenaires ne pourront les utiliser pour vous contacter directement. Pour autant, votre expérience sera personnalisée sur le site.

Si vous souhaiter changer d'avis, vous pourrez le faire à tout moment en vous rendant dans le footer sur la page Politique des cookies.

Paramétrer vos cookies

Sélectionnez les cookies que vous souhaitez accepter.

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site

  • Vous permettre une connexion sécurisée
  • Conserver vos produits dans votre panier
  • Mesurer les parcours utilisateur au sein du site, de manière totalement anonymisée

Pour nous aider à faire un site encore plus simple

  • Identifier les contenus préférés des internautes

Pour vous proposer des contenus encore plus pertinents

  • Vous adresser des contenus et des fonctionnalités en fonction de votre navigation

Pour vous permettre de découvrir tous les produits Onatera avec le meilleur accompagnement possible et des conseils personnalisés

Il s'agit des cookies publicitaires marketing posés par nos partenaires tiers

  • Retenir vos centres d'intérêt

Pour vous montrer des publicités en fonction de votre profil, et éviter de vous exposer plusieurs fois à une même publicité