Retour à Bronzage

ARTICLE

Prenez un bain de soleil végétal avec l'urucum

À l’approche de l’été et de l’intensité du soleil, comment préparer efficacement sa peau aux rayons, parfois nocifs, du soleil ? Cela passe nécessairement par un bronzage progressif et modéré, par une coloration graduelle de la peau, que seul un complément alimentaire naturel peut procurer… 

Prenez un bain de soleil végétal avec l'urucum

Urucum, rocouyer, roucou…  ses appellations sont aussi nombreuses que les qualités qui lui sont reconnues depuis des milliers d’années. D’où vient cette plante du soleil et en quoi constitue-t-elle une solution efficace et naturelle pour allier, tout l'été, bien-être et beauté de la peau ?

 

L’urucum entre les rives et à travers les âges…

Plante d’Amazonie endémique, l’urucum fait figure de trésor de la nature en Amérique du Sud. Traditionnellement utilisée par les peuples bordant le fleuve Amazone, on lui doit le surnom attribué aux peuples indigènes par les colons, et qui subsiste encore dans l’imaginaire collectif : « les indiens peaux rouges ».

Les visages couverts par la poudre rougeoyante d’urucum,  les « peaux rouges » cherchaient, en fait, à se protéger de l’agression du soleil et des moustiques. Ils utilisaient également l’urucum contre de multiples affections et, en cuisine, pour agrémenter leurs plats. 

 

Genèse de fruits non comestibles devenus trésors

L’urucum a pour particularité de produire des fruits de couleur rouge-orange remplis de graines, les roucous, qui ne sont pas directement assimilables par l’organisme. Depuis longtemps, leur récolte fait pourtant partie de la culture des peuples d’Amazonie comme le prouvent ses usages anciens. Exclusivement centré sur des applications en médecine douce, cet intérêt pour l’urucum témoigne d’une connaissance ancestrale de la plante, de ses différents composants ainsi que de leurs bienfaits pour le métabolisme : bien-être de la peau et défense contre les radicaux libres, notamment.

Cette connaissance est d’autant plus affutée que seule la cire entourant les graines contenues dans l’urucum est utile pour composer les préparations à base d’urucum. Afin de recueillir cette substance de couleur orange, les fruits doivent préalablement être séchés. Ensuite, la cire d’urucum est transformée en poudre ou bien en huile, dernière phase de transformation avant son utilisation en phytothérapie ou son intégration à des préparations cosmétiques.

  

L’urucum, une mine de bixine

La bixine ou roucou constitue la principale composante du roucou ou urucum, dont elle a d’ailleurs pris le nom. Il s’agit d’un apocaroténoïde, d’un colorant orange qui donne sa couleur spécifique aux fruits de la plante éponyme. Ce bêta-carotène végétal constitue l’intérêt principal de l’urucum sachant qu’il est le précurseur de la vitamine A dans la protection de l’épiderme.

Également riche en oligo-éléments tels que le sélénium, le zinc, le cuivre, le magnésium, et en vitamines – B2, B3, A et C – , l’urucum présente une teneur élevée en acides aminés, tanins, saponines, un ensemble de principes actifs aux qualités positives pour l’organisme.

  

Atout bien-être, l’urucum est votre partenaire beauté

Grâce à sa richesse en bêta-carotène, l’urucum constitue un complément alimentaire sans nul autre pareil pour préparer la peau à l’exposition du soleil tout en la protégeant de la violence des rayons UV. Plus facilement hâlée, moins sensibilisée par les rayons du soleil, la peau est confortée dans un bronzage naturel qui lui fait le plus grand bien.

Les antioxydants et anti radicaux libres, dont le sélénium, présents dans l’urucum favorisent le maintien du bien-être de l’épiderme et préviennent le vieillissement prématuré de la peau.

Découvrez toutes nos solutions à base d'urucum

Urucum Bio du Brésil
Selva Sana
Selva Sana
Urucum Bio du Brésil
60 comprimés | 120 comprimés
(4811 avis)
Dès 9,90 €
Urucum du Brésil Bio en poudre
Sana Gaïa
Sana Gaïa
Urucum du Brésil Bio en poudre
150 g
(305 avis)
18,90 €
Urucum en Poudre Bio
Cosmesana
Cosmesana
Urucum en Poudre Bio
50 g
(177 avis)
5,90 €

Un peu de lecture